Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > Lexique des amateurs d’armes. > Lexique des amateurs d’armes, lettres O et P

Lexique des amateurs d’armes, lettres O et P

Lexique lettre A - lexique lettre B, - lexique lettre C - lexique lettre D - lexique lettre E - lexique lettre F - lexique lettre G et H - lexique lettres I et J - lexique lettre K et L - lexique lettre M - lexique lettre N - lexique lettres O et P - lexique lettres Q, R, S, V, W, X, Y, Z


- O comme "Ogive".

- P comme perforant,, ce sont des projectiles qui pénètrent diverses matières.
- P comme port d’arme sous tous ses aspects, à ne pas confondre avec le transport d’armes.
- P comme Prêt d’armes, il s’agit de confier une arme à un détenteur non autorisé.
- P comme Picatinny, c’est un rail universel pour visée ou accessoires.


Définitions de mots

- Pétard, décrit depuis au moins le 13ème siècle dans le « Liber ignium » de Marcus Graecus, est utilisé depuis la fin du moyen âge en Europe. C’est un récipient rempli de poudre noire ayant la forme d’un petit canon de très fort calibre (25 à 50 cm environ) très court (Environ 50cm de longueur), généralement en métal et fixé sur un socle en bois. L’artilleur vient coller discrètement la bouche de l’engin contre une porte, une palissade légère, ou même des étais de galerie de mine sous une muraille, pour les détruire. Une fois le « pétard » coincé contre l’objectif à pulvériser, un soldat allume une courte mèche et s’éloigne très rapidement. L’explosion qui s’en suit, permet aux envahisseurs généralement restés cachés, de pénétrer dans l’enceinte convoitée. Cette arme restera en service dans les armées européennes jusqu’en 1866, où elle sera remplacée par la dynamite inventée par Alfred Nobel. Elle donnera par analogie de bruit son nom au « pétard d’agrément ou d’alarme »., et à la cigarette de haschisch déclenchant une « explosion psychique ».
-  Plomb « trempé » : Terme désignant par analogie avec la dureté de l’acier trempé, l’alliage de plomb, d’étain, et d’antimoine, plus dur que le plomb pur, utilisé dans certains cas pour la confection des balles de chasse au gros gibier qui plus dures sont plus pénétrantes.
- Pistolet : Arme à feu courte ne comportant pas de barillet, tenue par la main pour le tir.
- Platine : Plaque de métal sur laquelle est fixé tout le mécanisme de mise à feu de l’arme ou certains éléments rassemblant le mécanisme.
- Platine à Chenapan : Platine primitive à silex d’origine hollandaise inventée vers 1560.
- Platine à la française : Platine à silex la plus perfectionnée inventée par Marin Le Bourgeois armurier normand de Lisieux, vers 1610. Elle sera universellement adoptée par le monde occidental et restera en service dans nos armées jusque dans les années 1835.
- Platine à la Miquelet : Platine à silex, d’origine espagnole, à mécanisme fixé sur l’extérieur de la platine inventée vers 1600.
- Platine à mèche  : Platine primitive (inventée vers 1460) supportant un mécanisme très simple de mise à feu avec une mèche allumée en braise, dont le « serpentin » (petit serpent de fer qui sera remplacé par le chien sur les armes à pierre), porte la mèche allumée sur le bassinet si l’on presse sa queue (queue de détente). Elle restera en service jusqu’en 1709 en France sur les mousquets de guerre et sera remplacée par la platine à silex.
- Platine à rouet : Platine inventée vers 1515, qui permet la mise à feu par le frottement d’une pyrite de fer tenue par un chien, sur un rouet (petite roue tournante striée) pour allumer le bassinet, à la manière d’un briquet. Mécaniquement délicate et couteuse, elle sera utilisée principalement sur des armes de chasse (arquebuses) et des pistolets, jusqu’à la moitié du 17ème siècle.
- Poire à poudre ou poudrière : Récipient de la taille d’une petite gourde en bois, cuir, laiton, cuivre ou corne, contenant de la poudre, et généralement équipé d’un bec doseur appelé « coup de poudre » utilisé pour les armes de guerre jusqu’à l’apparition de la cartouche en papier, et pour les armes de chasse.
- Pontet : Boucle généralement en demi- cercle de fer plat ou laiton, qui protège la queue de détente d’un accrochage accidentel.
- Poste à loup : Chevrotine de 7 à 9 mm de diamètre destinée à la chasse au loup.
- Poudre noire : Mélange de souffre, salpêtre et charbon de bois, inventé par les chinois autour du VIIIème siècle, et qui sera le seul explosif utilisé dans les armes à feu, jusqu’à l’invention en 1884 de la poudre dite « sans fumée » par le français Paul Vieille.
- Pulvérin : Poudre noire à grains très fins facilitant et augmentant la vitesse d’allumage, que l’on utilisait comme amorce dans le bassinet de la platine, principalement pour la chasse.