Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > Lexique des amateurs d’armes. > Lexique des amateurs d’armes, lettre B

Lexique des amateurs d’armes, lettre B

Lexique lettre A - lexique lettre B, - lexique lettre C - lexique lettre D - lexique lettre E - lexique lettre F - lexique lettre G et H - lexique lettres I et J - lexique lettre K et L - lexique lettre M - - lexique lettre N – lexique lettres O et P - lexique lettres Q, R, S, V, W, X, Y, Z

- B comme balle,
- B comme Bakélite,
- B comme Blanc : Cartouches « Inertes », « Neutralisées », « à blanc ».
- B comme Blanc : classement des munitions à blanc,
- B comme Blanc : Armes à blanc, d’alarme ou de spectacle.
- B comme Blanche : Comment classer une arme blanche ?

Définitions de mots

- B comme Batterie : Petite plaque d’acier trempé en position verticale à laquelle le silex du chien arrache des particules en ignition appelées étincelles, pour faire la mise à feu de la poudre du bassinet. Elle est le prolongement vertical du couvre bassinet sur les platines à silex à la française et à miquelet.
- B comme Baïonnette : Sorte de grand poignard, fixé à l’avant d’un fusil ou d’un mousquet pour en faire une pique. D’abord baïonnette à bouchon enfilée dans le canon, elle fut généralisée à douille autour du canon en France, par Vauban en 1689 pour permettre le tir. La Baïonnette n’est pas classée parmi les catégorie d’armes.
- B comme Bouche à feu : terme ancien pour désigner un canon.
- B comme Bassinet : Petit bassin en métal fixé sur la platine, qui reçoit la poudre d’amorçage (armes à mèche, pyrite de fer, et silex).
- Bourre : Petit cylindre de liège, feutre, ou de papier, enfilé dans le canon d’un fusil, pour servir de piston propulseur entre les plombs ou les chevrotines, et la charge de poudre. Une deuxième , moins dense sera mise ensuite devant les projectiles, pour empêcher qu’ils ne tombent si l’on incline l’arme avant le tir.
- Balle  : Projectile métallique massif de forme ogivale, cylindrique ou ronde, tiré généralement seul, dans les armes à canon rayé ou lisse. Elle constitue le projectile d’une cartouche. C’est aussi une bille de plomb d’une taille de 10mm ou plus, mais inférieure au calibre de l’arme, et souvent rajoutée sur une charge de chevrotines, ( nommée « balles mariées » si chargées à 2 ou 3 dans le canon)
- Balle de calibre dite de « lingot » : C’est la balle qui fait référence au lingot d’une livre (489,5 grammes en France sous l’ancien régime) qui sert de calcul au calibre de l’arme. Par exemple, une balle de fusil de calibre 24, pèse théoriquement 1/24è de la livre de 489,5 grammes, soit 20,3 grammes. Cela donne un fusil dont le diamètre intérieur du canon mesure 15,1 mm . En réalité, elle est toujours légèrement inférieure au diamètre du canon du fusil, pour rentrer plus facilement. Par analogie, tout gros projectile est parfois dénommé Lingot.
- Baguette : Tige de bois, de laiton, ou de fer, qui sert à pousser la charge dans le canon pour l’emmener jusqu’à la culasse de celui-ci.