Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > Lexique des amateurs d’armes. > Lexique des amateurs d’armes, lettre F

Lexique des amateurs d’armes, lettre F

Lexique lettre A - lexique lettre B, - lexique lettre C - lexique lettre D - lexique lettre E - lexique lettre F - lexique lettre G et H - lexique lettres I et J - lexique lettre K et L - lexique lettre M - lexique lettre N - lexique lettres O et P - lexique lettres Q, R, S, V, W, X, Y, Z

- F comme « feuillure »,
- F comme “fouille”,
- F comme « fourrure »,
- F comme « frettage »,

Définitions de mots

- Fusil : En terme de chasse en Europe, arme d’épaule à canon lisse. (il peut y avoir un canon rayé en plus du canon lisse pour en faire une arme mixte, à la fois carabine et fusil).Au XVIIème siècle, il s’agit d’un « Mousquet allégé  », à allumage à platine à silex, généralisé dans l’armée en France à partir de 1703. Puis à percussion d’amorce à partir de 1830.
- Fusil automatique appelé couramment fusil d’assaut = Fusil de guerre léger permettant le tir coup par coup, ou par rafale. (exemple : un fusil d’assaut Kalachnikov et non pas «  une Kalachnikov »).
Le premier fusil de guerre automatique français à été le fusil Delaunay-Belleville, créé en 1916 et modifié en 1918, qui tirait au coup par coup et par rafale la cartouche 8 mm lebel. C’est véritablement le lointain ancêtre du FAMAS.
- Flingue : origine historique de ce mot d’argot pour désigner une arme à feu.
- Fût : Partie en bois soutenant le canon et la platine de l’arme.
-  Fronde  : Arme très ancienne remontant à la préhistoire, en service entre autre jusqu’au 17è siècle dans les troupes espagnoles, et toujours utilisée à ce jour par les bergers éthiopiens pour éloigner les singes des troupeaux de moutons. Elle est constituée d’une poche contenant un projectile de pierre ou une grosse balle de plomb ronde ou oblongue, attachée à 2 courroies ou cordages. Ils permettent d’imprimer un mouvement de rotation très rapide à la poche, et par là, donnent sa vitesse et son énergie au projectile si on lâche un des deux liens fixés à la poche. A ne pas confondre avec le « lance-pierre », arme récente (fin du 19è siècle) qui lui utilise l’énergie de deux gros cordons élastiques en caoutchouc.