Collectionneur, ce mal aimé de l’État

Nous constatons que le Ministère de l’Intérieur veut vider la loi (qui autorise la vente libre des armes de collection de catégorie D), de sa substance en surclassant, en dépit des textes, en catégories B ou C, un grand nombre d’armes dans son fichier informatique RGA. Cet article vient à la suite de l’article L’État, unique expert en matière d’armes pour bien comprendre (...)

Lire l'article complet

17 mai 2020, un nouveau décret pour reprendre les délais en matière d’arme.
Consulter les articles plus anciens