Accueil > Accueil > Questions sur le classement dans l’une des 4 catégories > Comment classer un Lance Roquette anti char ?

Comment classer un Lance Roquette anti char ?

mardi 25 juin 2019, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Question :

Le LRAC est un tube inerte et ne présente aucun danger en lui même. Par contre, le Banc d’Epreuve de St Etienne refuse de neutraliser ce genre de matériel.
Donc comment puis-je faire pour le détenir légalement ?

PNG - 974.4 ko
Le célèbre "Panzerschreck" allemand de la 2ème GM et sa roquette.

Réponse :

Penchons nous sur le Code de la Sécurité intérieur (Art R311-2) classe dans la catégorie A 2 §4° des armes interdites les :
« 4° Canons, obusiers, mortiers, lance-roquettes et lance-grenades, de tous calibres, lance-projectiles et systèmes de projection spécifiquement destinés à l’usage militaire ou au maintien de l’ordre, ainsi que leurs tourelles, affûts, bouches à feu, tubes de lancement, lanceurs à munition intégrée, culasses, traîneaux, freins et récupérateurs ; »

Ainsi un tube de lance roquettes LRAC 89 mm, que l’on peut recharger et utiliser à plusieurs reprises, est bien évidemment classé de la même façon que le serait un pistolet mitrailleur sans munition. Toutefois, s’agissant d’un lance-roquette (sans s) consommable (c’est à dire à usage unique), le CGA n’avait pas classé en 2007 un tube lance-roquette marqué « Lauchner - W/Roxk Heat Law 66 mm M72A2 - Octol 2 » .
Seront donc considérés comme « déchet de tir » toute une gamme de tubes similaires dès lors qu’ils ne sont pas susceptibles d’être rechargés ou remis en état.

PNG - 375.9 ko
Le LRAC F1, officiellement appelé lance-roquettes antichar de 89 mm modèle F1, est un lance-roquettes réutilisable qui a servi dans l’armée française. Fiche Wikipédia. Classé catégorie A2.

Le lance roquette « consommable » n’est plus classé par la règlementation des armes dès que consommé : c’est un déchet de tir ou une épave. Il peut donc être collectionné librement. Par contre les lance roquettes qui servent autant de fois qu’on y introduit une roquette, resteront des armes de catégorie A 2° §4.
On peut par contre une fois de plus s’interroger sur la position du banc d’épreuve de Saint Etienne qui refuse de neutraliser les lances roquettes genre LRAC 89 mm aux fins de collection. Après bien des péripéties, il a bien accepté de neutraliser des canons ! Or, qu’est qu’un lance roquettes si ce n’est un canon sans recul ?

PNG - 346.3 ko
Lance roquette LAW un lance roquette anti char portable à usage unique. Fiche Wikipédia.

Certains diront que le mot lance roquettes n’apparait dans les textes qu’en 2013 et que cela rendrait l’avis du CGA non pertinent. C’est faux. Sauf à considérer que les lance roquettes n’était pas classés avant 2013, ceux-ci était pris en compte dans le Décret 95-589 dans la première catégorie
« Paragraphe 9 : 1. Grenades chargées ou non chargées : b) Grenades de toutes espèces et leurs lanceurs à l’exception des grenades dont l’effet est uniquement lacrymogène. »
D’autant que, techniquement, les lance-roquettes de l’infanterie sont bien des lance-grenades si on considère que la propulsion est terminée dès que la grenade / roquette / obus (canon de 106 sans recul) a quitté le tube.

Imprimer cet article

Imprimer