Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > La nouvelle règlementation de septembre 2013 > Questions fréquemment posée > Comment classer le Colt « NEW MODEL POLICE » et « POLICE POSITIVE (...)

Comment classer ?

Comment classer le Colt « NEW MODEL POLICE » et « POLICE POSITIVE »

Nouvelle règlementation.

vendredi 3 avril 2015

Le classement de ces revolvers, qui paraît simple à première vue, se complexifie considérablement quand on aborde le cas des modèles de transition.

JPEG - 29 ko
Le Colt New Model Pocket dont la firme de Hartford conserva la carcasse et le mécanisme en allongeant sa poignée, pour créer le « New Police Model ».
JPEG - 29.2 ko
Le Colt New Model Police début de fabrication. On distingue les marquages : « Colt New Police .32 » sur le canon et «  Colt’s New Police » entourant le poulain cabré sur la carcasse.


-  le Colt "New Police Model" est dérivé du Colt « New Pocket Model » dont il conserve la carcasse et le mécanisme mais est doté d’une poignée plus longue. Cette arme, qui tire les cartouches de calibre .32 Colt et .32 Colt New police, fut commercialisée de 1897 à 1907 et arma les polices de nombreux états américains au début du vingtième siècle. Ces armes, d’un modèle antérieur à 1900 et ne figurant pas sur la liste des armes «  à dangerosité avérée » (arrêté du 2 septembre 2013), sont classées en catégorie D2.

JPEG - 25.4 ko
Colt New Model Police de transition en calibre .38. Cette arme a été dotée de la sécurité « positive » mais comporte toujours sur la carcasse le marquage « Colt’s New Police »


- Le Colt « Police Positive » est un dérivé du « New Police Model » établi avec une carcasse plus étoffée (la carcasse « D ») adaptée à la nouvelle cartouche de calibre .38. Le Colt « Police Positive » est doté de la nouvelle sécurité brevetée par George H. Tansley le 4 juillet 1905 sous le numéro 733692. Cette sécurité appelée par Colt « Positive Lock », comporte une pièce qui s’intercale entre le chien et la carcasse et rend toute percussion impossible si le tireur ne presse pas la détente. Ce dispositif permet d’éliminer tous les départs de coups accidentels liés à une chute de l’arme. Le Modèle « Police Positive » a remplacé le « New Police Model » au catalogue Colt en 1907.

JPEG - 14.2 ko
Détail du marquage « Colt ’s New Police », dont la présence constitue à notre avis le meilleur élément d’identification d’un « New Model Police », pour son classement.
JPEG - 9.3 ko
Détail du marquage « Colt ’s New police », dont la présence constitue à notre avis le meilleur élément d’identification d’un « New Model Police », pour son classement.

La première version du « Police Positive » en calibre .38 New Police fut produite jusqu’en 1927. Une seconde version, dotée d’une carcasse modifiée pour laisser plus d’espace entre la poignée et le pontet, sera produite de 1928 à 1947. Plusieurs autres variantes de « Police Positive » seront également commercialisées :

JPEG - 7.8 ko
Marquage Police Positive sur le canon d’un New Police de transition.


- une version de tir sportif en calibre .32, à canon de 6 pouces et dotée d’organes de visée de tir, appelée « Police Positive Target », sera également fabriquée de 1907 à 1943,
- la version « Police Positive Special », à barillet allongé et à carcasse plus étoffée, chambrée pour la nouvelle cartouche de .38 Special, ainsi qu’en calibre .32-20, fut produite de 1908 à 1967.

Commercialisés à partir de 1907, les Colts "Police Positive" sont à première vue classés en catégorie B.

JPEG - 11.2 ko
Marquage de canon d’un « New Model Police » de fin de fabrication sur lequel a été monté une sécurité « Positive Lock », comme l’indique la mention du brevet du 4 juilet 1905.
JPEG - 10.2 ko
Marquage « Police Positive » apposé du côté droit du canon d’un des premiers « New Model Police » dotés de la sécurité « Positive Lock » avant la mis en service du Colt « Police Positive » en 1907
JPEG - 26.8 ko
Colt « Police Positive » Il ne s’agit plus d’un « New Model Police » de transition, mais bien d’un Police Positive sur lequel le marquage de carcasse Colt’S New Police entourant le poulain cabré a disparu au profit du poulain seul. Arme de catégorie B.

La lecture du classement est toutefois brouillée par le fait qu’avant l’arrêt de la fabrication du « New Police Model », Colt avait commencé à doter certains de ses revolvers du dispositif de sécurité Positive ainsi qu’à en chambrer certains en calibre .38 Colt Police. Ces exemplaires portent à la fois le marquage « New Police Model » sur la carcasse et la mention « Police Positive » du côté droit, et plus tard du côté gauche du canon, ce qui peut les faire identifier à tort comme des modèles « Police Positive » alors qu’il s’agit de « New Model Police » de transition. Alors que les premiers « New Model Police » portent sur le canon la mention de brevets de 1894 et de 1900, les modèles de transition équipés du « Positive Lock » portent sur le canon la mention du brevet du Tansley de 1905, comme les Colts Police Positive, ce qui ne fait qu’ajouter à la confusion.

JPEG - 6.4 ko
Canon du Colt New Police de transition, comportant la mention du brevet de 1905 couvrant la « Positive Lock ».

La solution la plus simple pour déterminer le classement d’ un de ces revolvers semble être de se fonder sur la présence du marquage « Colt’s New Police » entourant le poulain cabré, du côté gauche de la carcasse, qui l’identifie comme une arme de catégorie D2. Les modèles « Police Positive », qui sont, eux, en catégorie B ne portent à cet emplacement que le poulain cabré sans mention de modèle ou parfois le poulain cabré entouré d’une lettre « C » stylisée pour « Colt ».

Les illustrations de cet article proviennent du site www.coltautos.com.

Les sources des informations www.coltautos.com qui, contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, traite également des revolvers. D’autres informations proviennent des ouvrages suivants : "Standard catalog of Colt firearms" par Rick Sapp, "A Study of Colt’s new Army and Navy Pattern Double Action Revolvers 1889 to 1898" par Robert Best et de "Colt’s New Service Revolvers" de Thimoty J. Mullin.

Imprimer cet article

Imprimer