Accueil > Presse & armes (articles, émissions...) > La Gazette des armes > Articles publiés en 2012 > Le Hussard c’est fini !

Gazette des armes n° 448 décembre 2012

Le Hussard c’est fini !

samedi 10 novembre 2012, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

JPEG - 22.9 ko
Du temps des belles expositions dans la salle de l’Horticulture rue de Grenelle à Paris.

Tout le monde sait que Jean-Jacques Buigné a vendu sa société Le Hussard en mars 2009 et que dans la foulée il a pris sa retraite.

Un an après son départ, la Sa Le Hussard a déposé son bilan et a bénéficié d’un plan de continuation d’activité.

Mais la nouvelle direction a choisi d’avoir des relations contentieuses avec Jean-Jacques Buigné. Cela a d’abord été le plan locatif où, après avoir intenté et perdu deux procès en référé, elle a choisi le Tribunal de Grande Instance pour une affaire qui aurait été jugée en mai 2013.

Puis il y a eu différentes « embrouilles » [1] telles que dénonciation à l’assurance maladie pour une suspicion non fondée. Mais également des histoires de travaux demandé par la société et empêchés matériellement.

Concurrence déloyale !

Comme Jean-Jacques Buigné a décidé de passer un peu de temps dans les armes anciennes en relançant un site Internet de vente d’armes anciennes, cela a déplu au Hussard. Celui ci l’a assigné début août au tribunal de commerce de Vienne en concurrence déloyale. Il lui était reproché de vendre des armes anciennes par un site Internet comme Le Hussard, d’être domicilié à la Tour du Pin comme le Hussard, d’avoir des clients communs au Hussard, de participer à des bourses aux armes comme le Hussard et enfin d’avoir retiré les dépôts vente d’objets qu’il avait au Hussard.

JPEG - 30 ko
JJB lors de la dernière bourse aux armes de Rungis. Il sera présent au salon des armes de Poitiers les 24 & 24 février prochain.

Le plaignant a demandé notamment l’interdiction du site www.buigne.com L’avocat du Hussard a demandé au tribunal un jugement rapide. Ce dernier l’a désavoué en choissisant de réfléchir en délibéré et d’en publier le jugement dans 3 mois. Entre temps, le Hussard a été mis en liquidation. Ainsi le combat cessa faute de combattants.
Que de temps perdu en bagarres inutiles alors que les collectionneurs ont tellement besoin du président de l’UFA pour parfaire leur règlementation.

Malgré tout, c’est avec un pincement au coeur que Jean-Jacques Buigné voit disparaître le Hussard qui lui a apporté tellement de bonheur durant les 28 ans de direction. Les rapports avec les collectionneurs, les musées, les objets et ses collaborateurs ont rempli sa vie.

Tout ceci explique pourquoi le site www.armes-ufa.com a été moyennement actif ces 3 derniers mois. Jean-Jacques Buigné webmaster du site, avait d’autre choses auxquelles il devait faire face.

Une page qui se tourne
Début août dernier, la Sa Le Hussard a demandé au tribunal du commerce de Vienne un ré-étalement des annuités qu’elle doit payer aux créanciers, suite à son règlement judiciaire suivi du plan de continuation d’activité.
Elle accuse 140.000 € de déficit pour l’année 2011.

Finalement, le 5 novembre 2012, le tribunal a provoqué sont dépôt de bilan en vue d’une liquidation.

Aux dires de ses propres employés qui, par correction, ont prévenu leurs clients : « l’année 2012 a été catastrophique et le Hussard n’avait aucun moyen pour relever la barre. »

Les articles qui ont déplut au Hussard
La Gazette des armes de novembre 2011 qui raconte le premier retour dans le salon de l’arme Ancienne à Aix en Provence
Un article de Jack Puaud qui titre : les dinosaures sont de retour,

Le site du Hussard n’est plus accessible, mais Internet a conservé le souvenir de la conférence du candidat repreneur avant la reprise du Hussard. Conférence donné le 7 septembre 2010 au Rotary club de Tournon. Voir quelques écrans plus bas.
Diaporama sur l’intronisation d’Hugues de Courrèges d’Ustou au Rotary Club, le 2 juin 2009.
Pour joindre l’ancien PDG : son adresse.

Les articles du Dauphiné Libéré du 21 novembre pages locales du 20 novembre 2012, et celui du 22 novembre 2012 dans les pages région.
Réactions
Il y a eu de nombreuses réactions à cet article. J’en ai sélectionné une qui résume plein de choses…

Pour le monde des collectionneurs, « Le Hussard » c’était JJB et personne d’autre. Ce monument de la vente d’armes par correspondance que vous avez crée de toutes pièces et qui a apporté tant et tant de souvenirs historiques chez tous les amateurs d’armes de France et de Navarre a été apprécié grâce aux facilités et garanties accordées aux acheteurs. Le système des reprises éventuelles donnait une confiance dans la construction de ma collection. Le certificat d’authenticité des pièces donnait une certitude. Et, connaissance et histoire étaient distillées au travers de ces innombrables catalogues.

Le jour ou vous êtes parti en retraite, ce Hussard là a perdu son âme. Rien d’étonnant dans les tristes suites de son exploitation. Bien qu’il soit resté quelques membres de l’ancienne équipe, sans la tête et surtout sans le coeur et l’esprit de son fondateur, le monde des armes s’est senti un peu orphelin. Et oui nous étions en manque, après avoir profité du Hussard, plus de Bible des armes, de référence, de photos, de petites histoires, de rêve dans les mises en pages de ces " greniers bondés" de sabres, de pistolets, de vieux fusils , de bouquins, de tableaux, la législation.

Mais il restait vos prises de positions pour les collectionneurs en tant que Président de l’UFA.

Aujourd’hui Jean-Jacques Buigné à rebondi et apporte sa contribution à www.jjb-collection.com


[1Par exemple, voir photo et encadré.

Imprimer cet article

Imprimer