Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > Les tireurs > Fédérations et clubs de tir > Polémique autour de la FFTir > La FFTir contestée

La FFTir contestée

vendredi 25 juin 2010, par UFA

On peut dire qu’il y a scission à la Fédération de tir dirigée par Jean-Richard Germond. Il y a deux type de reproches qui sont faits au président actuel :
- ses dépenses outrancières qui mettent en péril la FFTir à tel point que selon l’ancien trésorier, encore deux années comme cela, et la fédération est en cessation de paiement,
- ses méthodes plutôt musclées, qui sont loin d’un consensus.
- Une mauvaise organisation.


10 ligues se sont réunies pour protester contre toutes ces dérives.


Notre but est juste d’apporter les information qui transitent par Internet par-ci par là afin que le licencié puisse se faire sa propre idée. Il est évident que s’il va consulter le site de la FFTir, tout est rose.

Les dépenses outrancières

- André GLEIZE ancien trésorier et actuel Président de la ligue Languedoc Roussillon, Membre du Comité Directeur, explique dans une note, la faillite prévisible de la FFTir, et il avertit le Commissaire aux Comptes de la Fédération.

Les méthodes musclées,

- Les nombreux licenciements et les contentieux prud’homaux. Courrier de Jean-Paul ANSALDI Président de la Ligue de Provence et Membre du Comité Directeur.
- Maxime LASSALLE est accusé par le président de la FFTir de vilaines choses. Il réfute tout cela dans une lettre qu’il rend public et demande le rapport à l’Inspection Générale du Ministère de la Jeunesse et des Sport : ce rapport n’existe pas !
- Georges DURAND, fondateur du TAR, explique pourquoi il a été "exclut" de la présidence.
- 10 ligues demandent à la tenue d’une Assemblée Générale extraordinaire et le Président de la FFTir s’y dérobe.
- Le président de la FFTir s’attaque directement au président de l’UFA, webmaster de ce site. Il lui envoie les Huissiers, puis le fait convoquer par la police, tout cela en raison de la publication d’une lettre qui révèle se intentions.

L’échec de l’organisation

- Jean-Claude ANTON, président de la ligue Dauphiné-Savoie s’insurge contre la mauvaise gestion des licences. Le président Germond lui répond.. Mais ANTON conteste les arguments du président, dans une nouvelle réponse.

 

Imprimer cet article

Imprimer