Accueil > Accueil > L’association UFA > L’Union Française des amateurs d’Armes (UFA) > Les membres du Conseil d’Administration et du bureau de l’UFA. > Jack Puaud

Jack Puaud

vendredi 20 septembre 2019, par Jack PUAUD

Ex vice-président de l’association, j’ai accepté de conserver mon « poste » de délégué régional du grand ouest notamment du pays nantais.

Lors de mon passage dans les divers salons d’antiquités militaires j’ai pu hélas faire le triste constat du mauvais comportement de certains exposants toujours les mêmes ce qui est rassurant.
Les ragots de couloir sans aucun fondement, les critiques vis-à-vis de l’UFA qui depuis des décennies, travaille à la reconnaissance des collectionneurs, à l’amélioration de la législation.

Depuis des années, la règlementation n’a jamais été aussi favorable pour nous, même si bien évidemment beaucoup reste à faire.
Ah la libération du « 92 » que de fois n’ai-je pas été interpelé sur le sujet, par des marchands certes qui déjà envisageaient de gros profits en perspective, mais le plus souvent par des « marchands au noir » qui dans les deux cas ont une « plateforme commune » ils ne sont pas adhérents à L’UFA ….
Mon passage parfois me laisse pantois quand je constate certaines interprétations de la législation sur les armes et, pour le militaria, notamment sur le IIIème Reich…. Mais notons quand même une certaine évolution favorable.

En tant que correspondant je tenais sur notre site une chronique concernant les salons ; suite à certaines agressions verbales, d’autres limite physique j’ai décidé de cesser…
Beaucoup regrettent la disparition de ces petites chroniques dans lesquelles ils voyaient une publicité gratuite ainsi qu’une info ponctuelle sur la législation. C’était également bien pour certaines manifestation, cela donnait envie à certains exposants de participer…
Je comprends l’inconfort de certains, ils ne voulaient pas révéler au grand jour leur commerce illicite…

L’esprit de notre passion a beaucoup changé ces dernières années je sens les personnes plus en recherche de profits que soucieux de la collection et de l’histoire des armes.
A l’UFA nous nous battons pour améliorer notre image en ce qui me concerne je n’accepterais jamais que celles-ci soit entachées par des « maquignons ».
Il faut adhérer à l’UFA se battre, militer, donner de son temps, après, oui après seulement vous pourrez dire en grognant « que fait Buigné » fort de votre engagement et votre travail, mais pas à défaut merci de la fermer.
Retroussons nos manches ce n’est que ensemble que nous ferons évoluer notre législation.

- Jack est aussi délégué régionale du pays Nantais(44),
- Consulter ses articles sur le site UFA.

Imprimer cet article

Imprimer