Accueil > L’I.F.A.L > Actions de l’IFAL > IFAL : fiches sur la règlementation > Contrôle des armes : mythe & imposture !

Fiche Ifal

Contrôle des armes : mythe & imposture !

dimanche 13 janvier 2008, par l’IFAL

Depuis une décennie environ, une véritable hystérie anti-armes agite les milieux autorisés , institutions internationales, gouvernements, politiques, fonctionnaires et médias. Mais cette phobie n’est pas nouvelle. Il s’agit de la seconde vague d’un mouvement qui est apparu à l’échelle planétaire entre les deux Guerres Mondiales. La première placée sous l’égide de la S.D.N. a conduit à la seconde guerre mondiale, à un génocide, à un rideau de fer qui a plongé, pendant près d’un demi-siècle la moitié de l’Europe dans le totalitarisme sans précédant et dont les affres se font encore sentir.

Ceux qui se sont toujours trompés persistent dans l’erreur, sous le couvert de l’ONU cette fois.

Les prétextes invoqués ne résistent pas à l’analyse.

Les armes à feu ne sont pas considérées comme des objets domestiques dangereux. Les sports, tels la chasse et le tir, sont parmi les plus sûrs, comme l’atteste la modicité des primes d’assurances. Les armes à feu ne sont pas le moyen le plus utilisé pour commettre un crime. En Europe, le nombre d’homicides par balle est faible.

L’exemple britannique nous incite à ne plus hésiter.
En effet, depuis le ban des armes de poing en 1997, non seulement le nombre de crimes à main armées en général et celui des homicides en particulier, ont augmenté, mais l’emploi d’armes de poing a véritablement explosé. Ce fait atteste de l’existence d’un marché clandestin prospère.
Enfin, les erreurs, le recours à des statistiques truquées et les mensonges des tenants du contrôle des armes nous confortent dans notre opinion selon laquelle ces mesures liberticides n’ont pas pour objet l’ordre public ou la sécurité sanitaire, mais comme objectif l’interdiction de la détention d’armes par les citoyens. De toutes les armes, qu’elles soient anciennes ou à air comprimé, à feu ou blanches !
Ceux qui nous ont toujours trompés continuent leurs agissements subversifs.

Sous le masque du politiquement correct - droit de l’hommiste pointe un nouveau totalitarisme.

Loin d’être nuisibles à la société, la possession d’armes par les citoyens respectueux des lois, l’usage responsable d’armes à feu est un aspect légitime de vie nationale. Car il est systématiquement passé sous silence que les armes sauvent des vies. Et pas seulement pour résister à l’oppression contre un tyran ou contre des malfrats. Les animaux, pas seulement les fauves, causent plusieurs dizaines de morts et des centaines de milliers de blessés chaque année en France. Les policiers ensevelis sous les décombres du World Trade Center ont pu signaler leur présence grâce à leur arme de service. Les pompiers New-Yorkais n’ont pas eu cette chance.
L’esprit de Munich est de retour. Sous couvert d’un pacifisme de bon aloi, le lobby international Gun Control cherche à désarmer les citoyens, non seulement matériellement, mais moralement.
Ceux qui se sont toujours trompés et qui ont toujours cherché à nous tromper sapent également l’institution militaire. Après avoir réduit les crédits militaires et encaisser les dividendes de la paix pour distribuer des prébendes à leurs fidèles, ils ont multiplié les contraintes matérielles et juridiques pour entraver les principales fonctions régaliennes de l’Etat.

 

Imprimer cet article

Imprimer