Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > Armes et collectionneurs > Tirer avec une arme ancienne > Comment s’amuser à bas coût ?

Tirer avec une armes ancienne

Comment s’amuser à bas coût ?

jeudi 10 janvier 2008

Le hasard de la vie a voulu qu’il y a quelques années, j’achète un fusil Berthier 07/15M16, converti en 8X348. L’ancien propriétaire prenant de l’âge souhaitait revendre tout son matériel. Opposé par principe au tir avec des armes anciennes de collection, je pensais qu’il me serait ainsi possible de "rentabiliser" ma licence FFT.

Après avoir rempli les formalités administratives de déclaration d’arme de 5e catégorie : Pour Nantes, devoir se rendre à hôtel de police très éloigné de mon domicile, entre 08H30 et 10h30 dans un quartier peu accessible dans ces horaires, avec des possibilités de parking proches de zéro.
Je commençais déjà à regretter mon achat ! Mais finalement c’est peut être le but recherché par l’administration... Le poste de police de mon lieu de résidence à 1,5 Km de chez moi refusant de se charger de ce travail au regret des services concernés de la préfecture...
Prudent par nature, je prenais contact avec un ami, ex grand champion de tir ( 6e au championnat du monde il y a quelques années mais toujours talentueux, je ne veux pas perdre un ami) pour me renseigner sur le matériel, les accessoires nécessaires à l’exercice de ce loisir.
Je fut interrompu par de grands sanglots ! Mon portefeuille pleurait ! Le coût du matériel indispensable pour le tir de compétition valait le prix de plusieurs, sinon d’une très belle arme de collection ! ...

JPEG - 14.3 ko
Fusil Berthier 07/15M16, converti en 8X348 et ses cartouches à bas coût

Il y a des circonstances ou les bédouins tiraient des cartouches Lebel dans des fusils Gras, qu’ils appelaient Chassepou. Ce n’était bon, ni pour les armes, ni pour la précision mais dans ces grandes étendues de sable où se ravitailler et avec quels moyens ?...

Donc je décidais de créer ma cartouches "arabe", car c’est ainsi que je l’ai baptisé par admiration pour les touaregs, mais avec des règles de sécurité rigoureuses :
- De la graisse jaune pour automobile( faire passer la tête de la cartouche dedans avant chambrage), important pour éviter l’emplombage du canon.
- Les douilles, (20), étaient fournies avec l’arme lors de l’achat mais sont d’un prix abordable et facile à se procurer notamment au Hussard auprès de monsieur Couturier conseiller rechargement.
- Les balles rondes en plomb des 330 de chez HB le prix du paquet de 200 est faible ( environ 20 €).
- La poudre sera de la N110 de chez Vihtavuori, finalement c’est une poudre qui se situe un peu au-dessus de la PNF2 mais n’est pas violente, sauf sur le prix mais vendu au kilo cela vous donnera des heures de bonheur.

Grâce à une balance( empruntée) électronique une dosette sera réalisée sur la base de 1 gramme en faisant plusieurs pesées de façon à bien vérifier la constance avec une très légère tolérance de la charge :
- Les amorces classiques Large Pistol
- La bourre du couscous.
- La balle est enfoncée avec un maillet sur la cartouche, dont l’embase porte sur une plaque de bois évidée de façon à éviter la percussion accidentelle de celle-ci. Lors de l’enfoncement de la balle se détache une petite collerette de plomb à la périphérie la douille tenant lieu de "recalibreur" ...
Il va sans dire, mais c’est mieux en le disant, que ces cartouches sont inadaptées pour le tir de compétition mais conviennent tout à fait pour le tir récréatif.

Aux essais à 100m les résultats sont médiocres mais toutes les balles tiennent la cible, ce que ne réalisent pas toujours de médiocres tireurs fortunés, à 50m nous pouvons nous faire plaisir, et, avec un peu entraînement nous ne sortons plus du visuel ce qui suffit à mon bonheur de tireur médiocre et peu fortuné.

Après de nombreux essais les scores s’améliorent sans toutefois être comparables à ceux réalisés avec des munitions perfectionnées les seules acceptables en compétition.
Cette technique fonctionne avec toutes les armes à cartouches métalliques pourvus que les balles rondes équivalentes existent :
- Les Gras avec du 450 ou 451
- Werder avec 457
- Lebel 8X348 330
- MAS 36 331 307
- Remington égyptiens espagnols 451 Veterlli 44 etc...

Pour les amoureux des nettoyages vous pouvez, pour les armes les plus anciennes utiliser de la PNF2, bien entendu en testant la quantité, mais également la N110 en restant dans la charge de 1 gramme.
La balle ronde a une portée faible sur les rayures et permet une légère tolérance ce qui n’est pas le cas des autres balles.

A vous de tester et de vous amuser tout en restant dans les clous des règles de sécurité.

 

Imprimer cet article

Imprimer