Accueil > Questions fréquemment posées > Questions sur les autorisations d’armes, licences etc... > Refus de renouvellement d’autorisation. > Renouvellement d’une arme à grenailles.

Refus

Renouvellement d’une arme à grenailles.

jeudi 3 juillet 2008, par UFA

Le renouvellement de mon autorisation de détention de 4ème catégorie vient de m’être refusée pour un revolver à grenaille. Je crains pour ma sécurité, quels recours j’ai ?

D’abord une question qui a son importance : combien de coups de feu avez vous tirés sur une cible avec ce revolver ? Probablement aucun : lors d’un tir entre 5 et 7 mètres, (distance moyenne d’une personne menacée), la charge d’un poids très faible de plombs minuscules (calibre 11 ou 12 normes de Paris) va arriver en nombre ridicule sur le carton de la cible sans aucun pouvoir de pénétration. Donc d’une inefficacité totale. Et si vous utilisez cette arme dans une situation de menace, l’agresseur prenant peur, peut faire usage de son arme (qui elle sera véritable) et vous n’aurez rien du tout pour votre défense. Quant a lui, une simple veste de coton va arrêter les plombs.
Donc, la solution serait tout simplement d’aller à la gendarmerie et de faire un abandon gratuit au profit de l’état pour destruction. Vous repartez avec un récépissé que vous transmettez à la préfecture, vous économisez de l’argent, vous respectez la règlementation et vous ne disposez plus de faux moyen de défense.
Idée subsidiaire : inscrivez-vous dans un club qui pratique les arts martiaux, c’est bon pour la santé et vous appréhenderez mieux les différents types de menace dont vous pourrez faire l’objet.

Pour info, sachez que l’usage des armes à grenaille est interdit dans les stands de tir.
Quant à la pratique dans son jardin ou à la campagne, elle :
- est interdite pour les armes de 1er et 4ème catégorie,
- reste libre pour les autres armes mais est fortement déconseillé et peut vous entraîner à en répondre devant un tribunal en cas d’accident corporel d’une tierce personne.

Imprimer cet article

Imprimer