Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > L’actualité du monde > Le Canada > CANADA : La fin du registre des armes !

CANADA : La fin du registre des armes !

vendredi 28 octobre 2011, par Notre correspondant Canadien

Le gouvernement fédéral canadien, désormais majoritaire au Parlement, s’engage à détruire le registre des armes d’épaule et toutes les données collectées. Certains élus des gouvernements provinciaux voudraient bien récupérer le registre, mais souhaitons qu’ils n’en aient pas les moyens financiers, surtout s’ils doivent repartir de zéro...

- Le registre canadien sur Wikipédia.
Au Canada, le contrôle des armes est, et a toujours été, de juridiction FÉDÉRALE et il n’y a pas lieu que cela change, quoi qu’en pensent les Provinces.

On peut comprendre pourquoi, le registre coute 2 MM$ au budget canadien.
La proposition de loi modifie le Code criminel et la Loi sur les armes à feu afin de
supprimer l’obligation d’enregistrer les armes à feu autres que les armes à feu prohibées ou les armes à feu à autorisation restreinte. Elle prévoit également la destruction des registres et fichiers relatifs à l’enregistrement des armes à feu autres que les armes à feu prohibées ou les armes à feu à autorisation restreinte qui se trouvent dans le Registre canadien des armes à feu et relèvent des contrôleurs des armes à feu.

Les données collectées ne sont pas utiles pour réduire la criminalité. (Le ministre Maxime Bernier)

- 15 février 2012 : la chambre des commune vote l’abolition du registre.
- 7 février 2012 : sa suppression a été adopté aux communes, le premier ministre canadien avait encouragé ce vote,
- 1er février 2012 :Le registre des armes à feu n’est pas la solution.
- 12 décembre 2011 : Québec ira en Cour
- la presse du 1er décembre : La fin approche.
- la presse du 29 novembre : Le registre vit ses dernières heures.

- La presse des 17 et 18 novembre :

- La presse du 5 novembre : Les partisans du registre des armes pressent Charest d’agir pour les données.
- Québec a peu d’arguments juridiques
- La presse du 2 novembre : Ce n’est pas encore passé au vote...mais ce suspense est vraiment pénible...
- Réponse à dix allégations fausses de la Coalition pour le
contrôle des armes à feu,
- Article de presse de Radio Canada,
- Texte du texte du projet de loi abolissant le registre qui devra être présenté et voté......par un gouvernement majoritaire.

- La presse Montréal mercredi 26 octobre 2011,

Comme il fallait s’y attendre le Québec tente de mettre des bâtons dans les roues...
Voir article du 28 octobre 2011

Quand vous aurez lu l’article il faut que vous sachiez que les soit-disant « corps policiers », qui s’opposent à la fin du registre n’existent pas.
Il s’agit, en fait, des chefs de police (Provinciaux= 10 provinces) dont les nominations sont strictement politiques et qui virent avec le vent....

Les policiers de terrain ont souvent déclaré qu’ils n’ont que faire du registre, car lorsqu’ils ont à intervenir dans un domicile, ils sont toujours sur leurs gardes. En effet le registre peut donner des indications sur le fait que le propriétaire possède des armes, mais peut aussi indiquer qu’il n’en possède pas, alors qu’il peut effectivement en avoir une ou plusieurs ’’non déclarées’’.

On peut lire par ailleurs l’ensemble des corps de police du Canada interroge le registre 6.000 fois par jour (ces jours-ci le mensonge est monté à 15.000 dans les journaux ???) .

C’est de la désinformation pure ! Il n’y a pas au Canada une telle quantité quotidienne d’ infractions à caractère criminel. Dans la réalité, chaque fois qu’un policier arrête un automobiliste pour un excès de vitesse ou autre, il interroge depuis son véhicule un fichier centrale qui lui donne une foule d’infos sur l’identité sur conducteur, ses PV impayés, casier judiciaire, etc.. ... y compris son dossier armes à feu...

Même chose pour les querelles de voisinage etc... Comme on peut le voir, il n’interroge pas spécifiquement sur le registre armes, mais ça lui est fourni avec le reste...

- Réactions du Québec :

Réactions d’Ottawa :

 

Imprimer cet article

Imprimer