Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > L’actualité du monde > L’Allemagne > La situation en Allemagne en ce début novembre 2007

La situation en Allemagne en ce début novembre 2007

mardi 20 novembre 2007, par Albrecht Simon. Délégué de la FESAC pour l’Allemagne

La situation en Allemagne en ce début novembre 2007.
Il semble que la FESAC soit la seule organisation qui ait un peu de respect pour Gisela Kallembach. En Autriche, l’IWOE n’a pour elle que des mots plutôt durs et la trouve incompétente. La presse allemande en général ne montre pas beaucoup de compréhension pour ses points de vue. J’ai été interviewé par la revue DWJ, et j’ai déclaré que nous avons trouvé qu’il y avait si peu de points non concordants, qu’à aucun prix il se fallait fermer cette porte.
J’ai envoyé une copie de cette interview à Gisela Kallembach et, en retour, j’ai reçu une lettre très amicale. Elle avait trouvé cette interview très correcte, en offrant l’espoir d’une bonne collaboration pour le futur.
En Allemagne nous avons le "Forum Waffenrecht" qui est, ou essaie d’être, l’organisation chapeautant les relations entre les possesseurs d’armes et le monde politique. Mon association la VdW, est aussi, membre du "Forum Wafferecht".

Au cours des dernières années il y a une très large discussion à propos du soi-disant privilège consistant à pouvoir hériter d’armes à feu. Jusqu’à ce jour il n’y avait aucun problème en cas d’héritage d’armes à feu. Même s’il s’agissait d’une collection complète, et que les héritiers n’avaient pas d’autorisation, ils pouvaient tout de même conserver celle-ci, mais ils n’étaient toutefois pas autorisés à acheter de nouvelles armes. Durant les discussions concernant la nouvelle législation sur les armes qui débutèrent en 2003, il avait été dit qu’à partir de 2008, les armes devraient comporter un verrou de sécurité de façon à les rendre inactives temporairement. La clé devant être conservée par la police locale. De cette façon le propriétaire ne pourraient pas utiliser, manipuler, nettoyer, les armes. Ainsi, ils posséderaient légalement des « bouts de ferrailles ». C’est presque aussi terrible que la neutralisation.
Toutes les organisations de collectionneurs et tireurs étaient supposées s’opposer à une telle stupidité. Mais, durant ces dernières semaines, le monde des possesseurs d’armes allemand a été confronté à la situation particulière : l’administrateur du "Forum Waffenrecht", également président du forum, et le président de l ’association des chasseurs se sont avérés être tous deux favorables au verrou. Mais on apprend par ailleurs qu’ils viennent de monter à deux une société pour produire ces verrous : Armatix...<br>
Quand on a des amis de ce genre, on n’a pas besoin d’avoir d’ennemis.

 

Imprimer cet article

Imprimer