Accueil > Armes et collectionneurs > Conservation - restauration > Un conservateur-restaurateur d’armes et munitions

Conservation restauration

Un conservateur-restaurateur d’armes et munitions

jeudi 31 décembre 2009, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Michel Braekman vient de s’installer comme conservateur-restaurateur indépendant. Nous le connaissons bien car durant ses études à Haute Ecole Arc Conservation-Restauration de la La Chaux-de-Fonds nous avons été son mentor jusqu’a la soutenance de son mémoire.

Il s’est spécialisé dans les traitements des armes à feu, des armes blanches et des munitions.

- Ce qu’en dit la TV suisse le 4 février 2010,


Depuis son enfance, Michel Braekman est un passionné des uniformes militaires et la technologie des armes l’a fasciné depuis toujours. Au milieu de sa vie professionnelle, à plus de quarante ans, il réalise son rêve et se relance dans les études.

Il effectue d’abord l’année de raccordement technique au CIFOM [1] du Locle. Il valide ensuite, avec mention très bien, les cours de Conservation-restauration en objets scientifiques, techniques et horlogers à la Haute Ecole d’Arts Appliqués de La Chaux-de-Fonds.

Cette formation, très exigeante en chimie et en physique lui a permis d’acquérir les bases pour comprendre scientifiquement les modes de production et les processus de dégradation des principaux matériaux constitutifs des armes : les métaux et leurs alliages, les différentes essences de bois, les cuirs, les polymères ainsi que les os, les andouillers, l’ivoire, la corne et la nacre.

En octobre 2008, il soutient avec succès son mémoire [2] de fin d’études sous ma supervision.
Michel Braekman part du postulat que la neutralisation est destructive pour la lecture historique du mécanisme ainsi que son utilisation didactique et nettement préjudiciable aux interventions de conservation-restauration.
Après avoir étudié les textes des Etats de l’Union Européenne concernant la réglementation des armes de collection et la neutralisation de ces armes, il arrive à la conclusion qu’il y a des neutralisations qui pourraient respecter l’intégrité de l’arme tout en donnant satisfaction aux pouvoirs publics. Il propose en conclusion une liste de recommandations et de conseils destinés aux pouvoirs publics, aux musées, aux collectionneurs et aux conservateurs-restaurateurs d’armes anciennes afin de ne pas subir les conséquences négatives de la neutralisation.

Michel Braekman perfectionne alors sa formation en effectuant deux stages pratiques : le premier au Château de Colombier sous la responsabilité du restaurateur et armurier Laurent Berton, le deuxième au Château de Morges sous la responsabilité de Pascal Pouly, conservateur adjoint, et Rénato Pacozzi, restaurateur d’armes. Pendant ce deuxième stage, il a notamment appliqué des traitements de conservation-restauration aux armes que l’on peut maintenant admirer dans la nouvelle collection permanente du Musée Militaire Vaudois.

Il déclare :
« Cette formation me rend capable d’évaluer, par une approche scientifique et méthodique, les dimensions culturelle, historique, technologique, matérielle, stylistique et iconographique d’une oeuvre, souvent originale et unique, ainsi que d’élaborer, puis de mener à bien des stratégies de conservation ou de conservation-restauration fondées. »
A disposition des musées d’armes et des collectionneurs, il réalise maintenant des travaux de conservation-restauration de grande qualité. Ses connaissances en conservation et conservation préventive lui permettent de prodiguer de précieux conseils pour le stockage et l’exposition des collections.

Il prépare actuellement la patente fédérale d’armurier qui lui permettra de travailler sur les armes modernes.

Il travaille actuellement au peaufinage et à la traduction de son site Internet et accueillera avec plaisir toute demande de renseignement, de devis et appréciera beaucoup votre signature sur le livre d’or.
Nous lui souhaitons beaucoup de plaisir et de succès.

- Article dans la presse suisse le 18 janvier 2010,


Ses coordonnées :
Michel BRAEKMAN - Les Reprises 3, - 2300 La Cibourg - Suisse.
Mail, -
Site Internet.


[1Centre Interrégional de Formation des Montagnes Neuchâteloises.

[2La neutralisation des armes à feu portatives : approches historique, règlementaire, technique et déontologique.

Imprimer cet article

Imprimer