Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > Les professionnels > La Compagnie Nationale des experts en Armes et Munitions près les Cours (...) > La bibliothèque de la Compagnie > Bibliographie

La Compagnie Nationale des experts en Armes et Munitions près les Cours d’Appel

Bibliographie

Cette rubrique est destiné à proposer aux experts les ouvrages indispensables à leur bibliothèque.

- Gendarmes- Armement et organisation, de la maréchaussée au GIGN par Daniel Casanova.

JPEG - 21.8 ko

Le duel plusieurs fois centenaire entre l’ordre et le crime a façonné la gendarmerie dans son recrutement, sa formation et ses armes. Les gendarmes, d’abord appelés sergents des maréchaux, puis archers, et plus tard cavaliers de la maréchaussée, constituent un corps militaire qui a toujours été plébiscité par la population. De justiciers expéditifs, ils sont devenus les garants de la loi. La République les a transformés en soldats de l’ordre et du droit.Cet ouvrage vous dévoile qui sont ces gendarmes, quelles sont leurs conditions de vie, leurs perspectives de carrière mais aussi comment, depuis le Moyen Âge jusqu’au XXIe siècle, ils luttent contre des crimes aux formes multiples. Retrouvez également un panorama complet de la criminalité au cours de ces huit siècles, auxquel l’Arme à dû s’adapter.
200 pages, 320 photos, 215 X280 mm, 34 €. Chez E-T-A-I



- Encyclopédie mondiale de l’armement par Jean Huon
Entre 1975 et 1981, Jean Huon avait publié un ouvrage en quatre volumes intitulé "UN SIECLE D’ARMEMENT MONDIAL". Cet ouvrage, épuisé depuis longtemps était reconnu comme une des sources d’informations les plus fiables et les plus complètes.
Après avoir recueilli un maximum d’informations sur les armes nouvelles, fréquenté les salons d’armement, parcouru l’Europe et l’Amérique du Nord, il a pu réunir les éléments nécessaires à la publication d’une nouvelle édition.
Les bouleversements géopolitiques des années 1990, le renversement de certaines alliances et la mondialisation ont révélé que de nouveaux pays devenaient présents dans le domaine de l’armement, tandis que de grandes nations sabordaient leurs moyens de production.
Intitulée ENCYCLOPEDIE MONDIALE DE L’ARMEMENT, cette nouvelle série comprend : une étude historique sur l’évolution des armes à feu, un rappel technique des mécanismes rencontrés dans les armes modernes, la description des armes utilisées par les forces armées et les organismes de sécurité de 190 pays, avec une abondante iconographie en couleur. C’est probablement l’ouvrage le plus complet jamais réalisé en ce domaine.
Format A4 - Couverture rigide - 320 pages - + de 1 000 illustrations - Prix 52 euros
Cette encyclopédie comprend sept volumes distribuées par les Editions Crépin-Leblond, 14, rue du Patronage Laïque, B P 2057 – 52902 CHAUMONT CEDEX - Tél. : 03 25 03 87 49 - e-mail.


- Histoire du Kalashnikov - A l’épreuve de tous les combats- par Jean HUON

Pendant soixante-dix ans, le développement des armes soviétiques est resté mystérieux pour les observateurs occidentaux.
Après 1990, les choses ont évolué, le démantèlement de l’Union soviétique et la disparition du Pacte de Varsovie ont permis d’en savoir davantage. Mieux, l’ouverture du nouvel état russe et de ses anciens alliés vers l’économie de marché, ont permis à leurs industriels de proposer de nouveaux matériels et de diffuser des informations sur leurs productions. Ils sont maintenant présents sur les grands salons internationaux et c’est ainsi que j’ai pu rencontrer Mikaïl Kalashnikov dès 1994.
L’arme dont il est l’inventeur devait s’affirmer comme l’arme universelle des troupes soviétiques, de l’Europe Centrale, de la Chine et de leurs alliés. Très rapidement, le "Kalash" est entrée en service dans de nombreux pays indépendants (ou qui souhaitaient le devenir) en Asie, en Afrique et en Amérique latine. On estime que plus de cent millions de Kalashnikov ont été produits en soixante ans, venant ainsi remplacer un parc équivalent de fusils Mauser.
143 pages - 22,5cm x 28,7cm x 1,6cm, prix 34 €.


- Le catalogue des CHARGEURS- par Jean HUON

L’identification des chargeurs pour armes à répétition ou pour armes automatiques, n’est pas une chose aisée, c’est la raison pour laquelle nous avons mis au point un système permettant de les reconnaître grâce à une méthode simple qui réside dans les dimensions de ceux-ci.
Notre base de données comporte pour chaque fiche, un numéro de référence qui mentionne, pour chaque spécimen : sa longueur, sa largeur et son épaisseur ou pour les chargeurs à tambour leur diamètre et à leur épaisseur.
Plus de 500 chargeurs sont décrits dans ce catalogue. Ils concernent les armes à répétition et les armes semi-automatiques ou automatiques du 2,7 mm Kolibri au 20 mm Flack.
282 pages, format A 4, plus de 1 000 photos. Texte français et anglais. Prix 30 euros. Chez l’auteur, Mail.


- 1940 - LE SOLDAT FRANÇAIS - Tome 1 – Uniformes – Coiffures – Insignes
Tome 2 – Équipement – Armement - Matériel - Par Olivier BELLEC - Histoire & Collections

Ces deux ouvrages qui ont demandé des années de recherche, réunissent tout ce qui pouvait équiper le soldats français en 1940, toutes armes confondues : uniformes, habillement, buffleteries, coiffures, chaussures, décorations, insignes, effets personnels, équipement de campement, outils, matériel de campagne, armement individuel et collectif, harnachements, équipements de montagne, optique, matériel de communication, masques à gaz, matériel de santé, etc.
Ils sont abondamment illustrés de photos techniques, d’images d’époque et de documents extraits de manuels d’instruction, l’auteur nous présente ainsi un véritable musée introuvable. Les pièces présentées sont pour la plupart la propriété de collectionneurs qui contribuent ainsi à la sauvegarde de notre patrimoine national. Contrairement à ce qui se passe ailleurs (la Suisse par exemple), il n’existe pas dans notre pays un seul musée réunissant des collections d’une telle richesse et d’une telle exhaustivité.


- LES ARMES FRANÇAISES EN AFGHANISTAN – Jean HUON, Editions Crépin-Leblond – 7,50 euros.
Format 16,5 x 23 cm, 56 pages, nombreuses photos couleur.

Suite aux attentats du 11 septembre 2001, les Américains déclenchent une offensive en Afghanistan et avec l’aide de l’Alliance du Nord, ils renversent rapidement le régime taliban. En décembre 2001, l’ONU envoie une Force Internationale d’Assistance et de Sécurité avec plusieurs dizaines de milliers d’hommes appartenant à 37 nationalités. La FIAS (ou IFAS en anglais) passe sous commandement de l’OTAN le 11 août 2003, sa mission consiste à rétablir un régime démocratique et à reconstruire le pays.
La France a envoyé en Afghanistan 2 800 militaires répartis dans quatre secteurs militaires :
Le rôle des militaires consiste à lutter contre la rébellion, mais aussi à former la nouvelle Armée afghane.


- LES ARMES AMÉRICAINES EN IRAK – Jean HUON, Editions Crépin-Leblond – 7,50 euros.
Format 16,5 x 23 cm, 48 pages, nombreuses photos couleur.

L’opération Tempête du Désert en 1991 avait anéanti l’Armée irakienne. Pourtant celle-ci n’a pas tardé à se redresser.
Le 11 septembre 2001, une vague d’attentats revendiqués par Al Qaïda, frappe les Etats-Unis. Ces derniers accusent l’Irak de protéger les terroristes et de développer en secret des armes de destruction massive.
Sans l’accord de l’O.N.U., les Américains regroupent une coalition comprenant 49 pays. L’opération Iraqi Freedom débute en mars 2003 par une invasion de l’Irak. Militairement, la guerre s’achève le 1er mai 2003, mais le conflit perdure malgré l’arrestation et le jugement des membres de l’ancien gouvernement. Un nouveau régime est mis en place par les Américains qui occupent le pays, mais qui ne parviennent pas à le fédérer.
Aujourd’hui encore la guerre contre les talibans se poursuit.



- LE FAMAS ET SON HISTOIRE – Jean HUON, Editions Crépin-Leblond – 34 euros.
Format 21 x 29,7 cm, 192 pages, plus de 400 photos couleur.

Le premier fusil d’assaut français est réalisé en 1918, mais à l’époque il n’intéresse personne. Il faut attendre 1948 pour qu’un premier programme soit lancé. Lui succèdent d’autre projets, matérialisés par la réalisation de deux ou trois prototypes chaque année de 1951 à 1962, mais finalement l’Armée française renonce à adopter un fusil d’assaut de calibre 7,62 mm.

Certains ingénieurs d’armement, très avisés, entreprennent alors des recherches sur les armes de très petit calibre dès début des années 1960. Bien leur en a pris, en 1967, l’Etat-Major exprime des besoins en ce sens.
Il faut attendre 1969 pour qu’apparaissent les premiers prototypes d’une arme française de 5,56 mm. Après une décennie de perfectionnement techniques et de rebondissements politiques, le modèle définitif est adopté sous le nom de FA MAS 5,56 mm Modèle F 1.
Depuis plus de trente ans, le FAMAS est présent sur tous les théâtres d’opération où la France intervient.

C’est l’histoire de cette arme, sa production, ses variantes et son avenir que vous découvrirez dans cet ouvrage.


-  Les cartouches française de 5,56 mm
Jean HUON
La première étude complète sur les cartouches de 5,56 mm fabriquées ou étudiées en France. Tous les modèles réglementaires et près de 200 prototypes, sont présentés dans une brochure de 58 pages, entièrement en couleurs. Texte bilingue (français-anglais).
Format 21 x 29,7 cm, Disponible en mars 2009, Prix : 25 euros.
Franco : 32 euros (France), 34 euros (Europe), 35 euros (autres pays).
Règlement par chèque français ou mandat international.


- Munitions militaires Russes pour armes légères, 1868-2008 par Philippe Regenstreif.

En 1983, l’auteur publiait MUNITIONS SOVIETIQUES ET DES PAYS DE L’EST, un sujet osé pour l’époque où on ne disposait que de renseignements fragmentaires sur ce qu’étaient les munitions de la Russie d’autrefois et de l’U.R.S.S. L’embargo sur toute information concernant le sujet, faisait que la publication d’un tel ouvrage était déjà une performance !
Mais les bouleversements intervenus à partir de 1990, la transformation de l’Union Soviétique devenue Communauté des Etats Indépendants ont fait que de nombreux documents confidentiels ont été étalés au grand jour, tandis que les arsenaux soviétiques découvrant l’économie de marché, sont devenus des concurrents incontournables des grandes cartoucheries internationales.
Or quand on veut vendre, il faut savoir présenter son produit et c’est ainsi que de nombreux documents techniques sont devenus accessibles.
Ajoutons à cela que l’auteur nourrit une véritable gloutonnerie du savoir et de la perfection, ce qui l’a amené à rédiger un ouvrage d’une très haute technicité.
Nous avons suivi pas à pas, depuis de nombreuses années, la réécriture complète de ce document qui est devenu au fil des ans et des versions, ce qu’on peut trouver de plus complet sur le sujet.
Toutes les munitions russes, des origines à nos jours y sont décrites, avec leurs variantes, leurs caractéristiques, leurs emballages ainsi que les armes qui les utilisent.
Avant de conclure, nous exprimerons un souhait, c’est que ce document ne soit pas – comme son prédécesseur l’a si lamentablement été – photoco-pillé par des administrations françaises, civiles et militaires, que leurs fonctions officielles devraient appeler à un plus grand respect de la propriété intellectuelle.
Format 15,5 x 22 cm, couverture souple quadri, 296 pages, 37 euros.
Editions Crépin-Leblond, B.P. 2057 – 52902 CHAUMONT Cedex 9


-  Pistolets et revolvers d’aujourd’hui - Volume V
Par Raymond Caranta

Notre confrère et ami Raymond Caranta vient de publier le cinquième volume de sa série d’ouvrages sur les armes de poing contemporaines.

Après une étude du marché entre 1995 et 2005, il nous présente les nouveautés apparues de 2006 à 2008, soit 252 modèles décrits dans 212 fiches techniques illustrées.
Ce volume représente le complément indispensable des titres précédents et un index général en fin d’ouvrage permet d’identifier les 1 350 modèle décrits dans l’ensemble des cinq ouvrages.
Format 20 x 23 cm, couverture souple quadri, 190 pages NB, 30 euros.
Editions Crépin-Leblond, B.P. 2057 – 52902 CHAUMONT Cedex 9


 

Imprimer cet article

Imprimer