Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > Les professionnels > La Chambre Syndicale des Armuriers > Le mot du président

Le mot du président

jeudi 15 novembre 2007, par Yves Gollety, président de la Chambre Syndicale Nationale des Armuriers

Le conseil vient de me réélire pour la huitième fois Président. Je suis très honoré de cette confiance et vous en remercie, tout en espérant qu’une relève se manifestera et me permettra de transmettre cette lourde tâche.

Après chaque nouvelle vague de réglementations, je pense toujours qu’une pause interviendra mais c’est rarement le cas.
Après les risques dus à la modification de la directive, de nouvelles contraintes arriveront dans les prochaines années. Parmi les événements ou tendances qui représentent une menace pour notre profession :
- l’impact du bien être animal sur la chasse
- des difficultés supplémentaires pour l’exportation des armes et pour le transport et le stockage des produits dangereux.

Quel optimisme me direz vous ! Si je ne n’étais pas passionné, je n’aurais pas accepté ce nouveau mandat.
De plus, il est de mon devoir de vous alerter et de vous dire que je suis toujours frappé par le peu d’engagement de certains Armuriers dans cette lutte. Tous les ans, le nombre de nos membres baisse. Au moment où notre travail et notre lobbying pour faire échouer le projet de suppression des quatre catégories a fait l’unanimité, nous devons tous nous unir pour faire progresser nos adhérents et nous donner les moyens de nos actions. Confrères, importateurs, fabricants doivent se motiver pour recruter de nouveaux membres.

 

Imprimer cet article

Imprimer