Accueil > Accueil > Arnaud Beltrame, l’hommage de l’UFA

Arnaud Beltrame, l’hommage de l’UFA

lundi 26 mars 2018

Dans son roman Pilote de Guerre Antoine de Saint-Exupéry écrivait que « les raisons que nous avons de mourir sont les mêmes que celles que nous avons de vivre ».
Le Lieutenant Colonel Arnaud Beltrame avait choisi de vivre intensément une existence entièrement orientée vers l’abnégation, le devoir, le service public et le don de soi et sa mort a été dans la droite ligne de ses engagements.
C’est très certainement ces choix de vie qui lui ont permis en quelques secondes d’affronter la mort, en proposant de se substituer à une femme prise en otage par un terroriste dans un supermarché de Trèbes, sachant qu’il n’a presque aucune chance d’en réchapper !

Ce choix de Paladin honore la Gendarmerie Nationale et l’Armée Française et avant tout sa famille, qui a su façonner un homme de cette qualité.
Elle honore aussi chacun d’entre nous, quand nous prenons conscience que nous sommes les concitoyens de tels hommes !

Par delà les hommages mérités, que seront rendus à l’échelon national à cet officier et à son acte d’héroïsme, nous espérons que les instituteurs et les professeurs de nos établissements d’enseignement auront à cœur de commenter à leurs élèves la grandeur du geste du Lieutenant Colonel Beltrame, afin de leur faire comprendre que leurs héros habituels font bien pâle figure par rapport à un tel homme. Comme l’a si justement dit le Père Jean Baptiste, qui préparait Arnaud Beltrame et sa jeune épouse Marielle au mariage religieux : « son héroïsme saisissant va susciter, je le crois, de nombreux imitateurs, prêts au don d’eux-mêmes pour la France et sa joie chrétienne » !

Notre communauté s’associe à la douleur de la famille d’Arnaud Beltrame, de son épouse, et de ses camarades. Nous n’oublions pas non plus nos trois paisibles concitoyens, abattus lâchement au milieu de leur vie quotidienne, ni les seize blessés qui vont devoir encore souffrir dans leur chair des suites de la folie sanguinaire d’un médiocre assassin !