Article paru dans la GA n° 465 de juin 2014

Comment classer les revolvers Webley de Mk I à Mk IV ?

Catégorie D§e) ou B ?

dimanche 1er décembre 2019, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

JPEG - 9 ko
Le Webley Green dans les mains de Harrison Ford (film Dernière croisade, Indiana Jones - 1989).

Depuis quelques jours des collectionneurs nous posent des questions similaires sur le classement des revolvers Webley mark IV, souvent avec le secret espoir de nous voire écrire qu’ils sont tous (sans exception) classés en catégorie D§e) en raison de leur date de modèle.

Au vu des questions posées par par les collectionneurs il apparaît qu’il existe une confusion entre le modèles Mark IV "Boer War Model" en calibre .455, créé en 1897, qui est effectivement classé en D§e) et le Mark IV en calibre. 38, conçu 1926 et qui est classé en catégorie B.

Pour résumé ce que nous allons développer dans cette page :
seuls les revolvers Webley Mk I à Mk IV en calibre .455 sont en classés catégorie D§e) car leur date de conception et de mise sur le marché (correspondant à la notion militaire de « modèle ») ou leur adoption par l’armée britannique sont antérieures à 1900. 

Le cas du Webley Mark IV en calibre .38 est tout à fait différent. Pendant la guerre de 1914-1918, le revolver Webley MarVI, avait été la principale arme de poing utilisée par la Grande Bretagne et ses Dominions. C’était une arme puissante et robuste mais elle était lourde et encombrante.

Aussi l’armée britannique demanda-t-elle à Webley & Scott, qui lui fournissait ses revolvers depuis 1887, d’étudier une arme plus légère et plus compacte. Les ingénieurs de Webley& Scott qui s’étaient mis à l’ouvrage en 1921, arrivèrent vite à la conclusion que l’objectif d’allègement qui leur avait été fixé ne pouvait pas être atteint sans une réduction de calibre. Ils adaptèrent donc le Webley Mark VI de la grande guerre (et non les modèles précédents MK1 à Mk5) donc à la cartouche de calibre .38 utilisée par les modèles de poche Mark II et Mark III.

JPEG - 17.7 ko
Le Webley dans son holster durant la guerre des Boer.

L’arme qui en résulta fut proposée à l’armée britannique, qui la testa, mais lui préféra finalement un autre revolver en calibre .38 (aussi appelé calibre .380 quant il est exprimé non plus en centièmes mais en millièmes de pouce), qui avait été développé par l’arsenal d’Enfield. Ce revolver bénéficia encore de diverses modifications qui lui valurent de n’être officiellement adopté qu’en 1932 sous le nom de « Mk 2 ».

Avec cet échec, Webley perdant le statut de fournisseur de l’armée de sa majesté, qu’elle avait conservé sans défaillir depuis près de quatre décennies tenta de compenser cette perte en développant ses ventes dans le secteur civil.

Le revolver de calibre .38, refusé par l’armée, fut fabriqué en série à partir de 1926 et sa commercialisation t commença l’année suivante au profit des forces de police et des organisations gouvernementales.

Pour baptiser cette nouvelle arme, Webley&Scott choisit de lui donner le nom de « Mark IV » : non pas pour le rattacher au revolver Mark IV « Boer War model » en calibre .455 qui était à cette époque rangé au rayon des antiquités, mais parce qu’il prenait ainsi logiquement la suite des Webley Mark II « New Self ejector model » et Mark III « Pocket model » en calibre .38 du siècle précédent. Le Webley Mark IV en calibre .38 n’est donc pas une variante du Boer War Model mais plutôt une version sous calibrée du Webley Mark VI.
Le Mark IV en calibre .38 connut un certain succès commercial et nombre de forces de police de l’Empire britannique l’adoptèrent

Afin de diversifier sa gamme de produits, Webley en établit également des versions en calibre .32 et en calibre .22, ces dernières étant surtout destinées aux tireurs sportifs. Pendant la seconde guerre mondiale, le nombre de revolvers produits par l’arsenal d’Enfield étant insuffisant pour les besoins militaires, le gouvernement de sa majesté acheta plusieurs milliers de Webley (qui tiraient la même munition que les Enfield pour compléter l’équipement de ses troupes et aussi pour les parachuter aux maquis d’Europe.

Le Mark IV en calibre .38 n’est donc pas un lointain parent du « Boer war model » en calibre .455. En 1927, la fabrication du Mark IV « Boer war » model avait a été abandonnée depuis près de quinze ans au profit de celle du Mark V et du Mark VI. Et Le Mark IV en, calibre .38 constitue en réalité une version en petit calibre du Webley Mark VI de la première guerre mondiale.

JPEG - 5.7 ko
Webley Single Shoot mle 1909, Cal .22 est bien entendu classé en catégorie B.

Pour toutes ces raison, selon nous, le Webley Mark IV en calibre .38 est donc indéniablement une arme créée et apparue largement après 1900, même si certaines parties de son mécanisme reprennent des dispositions de modèles antérieurs, il se classe à l’évidence en catégorie B

En dehors du Webley Mark IV en calibre .38, il existe toutefois d’autres Webley en calibre .38 qui sont bien classés en catégorie D§e) :
- Les revolvers Mark II et Mark III en calibre .38 , conçus et mis sur le marché avant 1900.sont des armes de catégorie D§e).
- Quelques rares Webley Fosbery chambrés en .38 (alors que la majorité d’entre eux sont encalibre .455), sont également en catégorie D§e) puisque l’arrêté du 24 août 2018 les classe en catégorie D§e).

En conclusion

JPEG - 21 ko
1ère GM : mitrailleurs sur un Side car.

L’histoire des revolvers Webley est relativement embrouillée et certaines similitudes d’appellation ne font que renforcer la confusion.
Bien entendu, nous ne prétendons pas tout savoir sur les revolvers Webley. Aussi les collectionneurs qui contesteraient cette position peuvent se faire connaître en nous fournissant des documents incontestables pour étayer leur thèse et non pas des affirmations non éttayées glanées sur les forums.

Sur un plan plus général : il est certain que le critère de classement par le calibre a été abandonné avec la nouvelle réglementation et que le seul critère de classement es désormais la date du modèle.

L’UFA plaide pour le classement en catégorie D§e) des armes, qui ne s’écartent d’un modèle antérieur à 1900 que par quelques éléments annexes. Par contre notre association ne peut défendre le classement en catégorie D des armes conçues avant 1900 qui ont fait l’objet d’importantes modifications au cours du vingtième siècle citons par exemple le cas des versions raccourcies et recanonnées en calibre 7,35 mm du vénérable fusil italien Carcano modèle 1891 ou la version 1886/27 en calibre 7,5 mm du Lebel modèle 1886

Il ne paraît pas judicieux que les collectionneurs se livrer à une tentative permanente de grignotages du cadre législatif, en cherchant à faire déclasser toujours plus d’armes selon des critères de plus en plus discutables. Une telle attitude ne pourrait conduire qu’à une réaction des autorités pouvant aboutir à la remise en cause des considérables avantages accordés en septembre 2013 par la nouvelle loi.

Il faut savoir qu’il existe actuellement des divergences fondamentales entre le Ministère de l’Intérieur et notre association sur la simple définition du terme "modèle". Nous invitons donc nos correspondants à faire preuve de prudence et de modération en évitant tout classement hâtif afin d’éviter des déconvenues ultérieures.

Revolvers Webley à canon fixe classés en catégorie D§e)
JPEG - 12.5 ko
Revolver Webley Ric, déjà libéré par l’arrêté du 7 septembre 1995. cal : .442, .450, .455 ou .476.
JPEG - 11.3 ko
Revolver Webley MP, variante du RIC, cal .442, .450, .455 ou .476, catégorie D§e).
JPEG - 7.6 ko
Revolver Webley Army express (version militaire du RIC) cal .450, .455 ou .476, catégorie D§e).
Revolvers précurseurs de Webley militaires catégorie D§e)2
JPEG - 7.4 ko
Webley Kynoch, Modèle 1885, cal .450, .455 et .476.
JPEG - 7.7 ko
Revolver Webley Kaufmann 2ème mle (1883), cal .450, .455 ou .476, catégorie D§e).
JPEG - 13.3 ko
Revolver Webley Wilkinson 1884 dit Wikilson Pryse cal .450, .455 ou 476, catégorie D§e).
JPEG - 8.3 ko
Revolver Webley Pryse cal .450, .455, ou .476, catégorie D§e).
JPEG - 8.4 ko
Revolver Webley Wilkinson mle 1892, cal .442, .450, .455 ou .476, catégorie D§e).
JPEG - 7.8 ko
Revolver Webley Government appelé aussi "Webley Green" Mle 1889, cal .476 catégorie D§e).
JPEG - 7.4 ko
Revolver Webley Government appelé aussi "Webley Green" Mle 1889, cal .450, .455 et .476 catégorie D§e).
Les Webley militaires à canon basculant en .455 catégorie D§e)
JPEG - 9.6 ko
Revolver Webley Mk I cal.455 Eley, catégorie D§e).
JPEG - 9.6 ko
Revolver Webley Mk II, cal .455 catégorie D§e).
JPEG - 8.5 ko
Revolver Webley Mk III cal .455 Eley, catégorie D§e).
JPEG - 10 ko
Revolver Webley Mk IV Boer War Model, cal .455 catégorie D§e).
Les Webley Fosbery cal .455 classé en catégorie D§e) par l’arrêté du 24 août 2018.
Les modèles de poche en calibre .38 classés en [catégorie De)>1410]
JPEG - 11.9 ko
Revolver Webley Mk II new self ejector cal .38, catégorie D§e).
JPEG - 13 ko
Revolver Webley Mk III Pocket revolver cal .32, catégorie D§e).
JPEG - 10.2 ko
Webley Mk III Target Model cal .38 classé en catégorie D§e).
JPEG - 9.3 ko
Revolver Webley Pocket (WP) hammerless, modèle 1899, cal .32, catégorie D§e)
JPEG - 20.4 ko
Irlande 1920, Black & tans.
JPEG - 10 ko
Revolver Webley WP cal .32 mle 1898, catégorie D§e.
Armes de poing Webley classées en catégorie B soumise à autorisation. du fait de leur année de modèle postérieure à 1900.
JPEG - 10 ko
Revolver Webley Mk IV, 4 pouces cal 38, catégorie B.
JPEG - 11.8 ko
Revolver Webley Mk IV cal .38 mle 1926 catégorie B.
JPEG - 9.9 ko
Revolver Webley Mk IV cal .38, catégorie B.
JPEG - 7.6 ko
Revolver Webley Mk IV, cal 22 lr, catégorie B.
JPEG - 7.6 ko
Revolver Webley Wilkinson mle 1905, cal .455, catégorie B.
JPEG - 10 ko
Revolver Webley Mk V cal .455, catégorie B.
JPEG - 7.6 ko
Revolver Webley Mk VI cal .455, catégorie B.
JPEG - 26.1 ko
Webley .38 porté par des tankiste en 1944.
En 1943, la RAF a parachuté pas mal de Webley Mk IV en calibre .38 et .44, ainsi ils ressortent fréquemment des greniers (moins que de Sten, mais quand même).

Ces Webley ne sont pas très beaux et n’ont jamais eu vraiment la cote chez les
collectionneurs. Il suffirait que l’on fasse croire à des collectionneurs qu’elle sont libres, pour que des "aigrefins" s’enrichissent. Et les collectionneurs détiendraient "de bonne foi" une arme soumise à autorisation.
 [1]

Les pièges de la nomenclature britannique
Avec ces deux photos, il est facile de comprendre combien les appelations de la "perfide Albion" peuvent être trompeuses :
L’Enfield Mark 2 en calibre .476 datant de 1881 a été classé en 8ème catégorie en 1986 et repris dans la liste de l’arrêté du 7 septembre 1995. Aujourdhui, de par la date de son modèle, il est classé en catégorie D§e) L’Enfield Mark 2 en calibre .38, qui fut préféré au Webley Mark IV en calibre .38 par l’armée britannique et qui fut retenu en 1927 pour n’être officiellement adopté qu’en 1932, c’est sans ambiguïté une arme de la seconde guerre mondiale est classée en catégorie B, la similitude avec l’armes précédente n’est que dans l’appellation.

Le classement des munitions

A noter que les munitions de Revolver Webley en calibre .38, .455 et .22 sont également classées en catégorie D§e) à condition d’être chargées à la poudre noire.

Voir article sur les munitions :
- les munitions et les collectionneurs,
- les anciennes munitions de 1er catégorie,
- classement des munitions selon la nouvelle règlementation,
- munitions neutralisées ou les gros calibres,


[1Du fait qu’il y avait dans le passé très peu de documentation sur certaines armes, après l’arrêté de déclassement de 1986, des collectionneurs se sont laissés prendre avec :
- des Mannlicher 1905 argentins proposés pour des Mannlicher 1900,
- des Colt 1902 vendus pour des Colt 1900.