Stand de tir expulsé par la municipalité !

dimanche 18 avril 2021, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

PNG - 141.8 ko
Lien sur le site du club de tir Audengeois

A Audenge (Gironde), lorsqu’en 1980 la construction d’un stand de tir sur une décharge municipale à ciel ouvert en forêt, personne n’aurait alors imaginé qu’un jour, il se retrouverait en zone urbaine.

La forêt, qui servait de tampon avec la commune, a été rasée pour laisser place à un lotissement de 24 terrains sur lesquels des pavillons sont déjà en construction. Et l’on sait bien que, dans ce cas, ce sont les nouveaux venus qui prennent le pas sur ceux qui étaient déjà là auparavant. Et il se pourrait que les nouveaux voisins fassent faire taire les armes. Un peu comme les citadins qui s’installent à la campagne et qui veulent égorger le coq du village ou rendre silencieuses les cloches de l’église.

PNG - 593.7 ko
Les pas de tir a la fin du confinement de 2020

Il faudrait alors que le stand de tir déménage, mais le maire du village reconnait que « ce dossier est très complexe et qu’il est difficile de retrouver un terrain qui réponde aux normes d’une telle activité avec les contraintes de la loi littoral  ».


Le stand de tir de l’ATA a reçu fin 2016, l’homologation de la FFTir du fait qu’il répond aux normes de sécurité en vigueur. Avec ses activités très dynamiques, il augmente le nombre de ses adhérents qui était en 2020 de 310 tireurs âgés de 13 à 84 ans ; Ils viennent parfois de loin, de Bordeaux, de Libourne des Landes ou du Médoc.

Fondé en 1970, ce club a fêté ses 50 ans en 2020.

18 avril 2021 :
Aucune solution n’ayant été trouvée par la municipalité, en particulier sur le site actuel, et devant le refus des tireurs de partir, une expulsion pure et simple a été prononcée. À la place, la commune construit une plaine des sports,- ce qui en soit est une bonne idée, la population ayant plus que doublé en 10 ans - dont le tir sportif est exclu.
Le problème (enfin, une partie) a été créé par l’autorisation d’un domaine de 72 maisons plus des logements sociaux. Les premières bâtisses sont autorisées à la construction à 50m de des pas de tir, c’est dire si la décision d’éjecter les tireurs était « dans lest tuyaux » depuis un bon moment.
Des juristes pourraient rester perplexe, je pense, sur cet aspect des choses...

Rel. L- 19/04/21

Voir aussi :
- 2014 : Le stand du Bataillon de Joinville écrasé par le béton,
- 2014 : Corse : Promoteur immobilier contre stand de tir !
- 2013 : Le Tir National de Versailles : un futur plus qu’incertain !

- Comment installer un stand de tir ?