Gazette des armes n° 449 janvier 2013

Lynchage sur Internet

mardi 27 novembre 2012, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Dans la Gazette des armes de décembre 2012 j’ai publié un article "La nouvelle règlementation avance à petits pas !".
Cela a soulevé bien des vagues sur un forum Internet. Bien que je n’aie fait que rapporter des informations en employant les termes de l’administration, cet article a été contesté tant dans son fond que sa forme.

En tant que président de l’UFA, je me contente simplement de faire face avec loyauté à ma responsabilité vis à vis des amateurs d’armes. C’est ma seule ambition et je n’ai pas d’autre prétention.

Avant que cet article ne soit en ligne sur ce site, j’ai eu la surprise de le retrouver sur un forum, [1] soit disant envoyé par mail alors que je ne procède jamais ainsi. Le but étant de livrer cet article à la vindicte populaire.
De plus il était tronqué d’un paragraphe.

Et comme au café du commerce, on commente, on critique et l’on dit que l’auteur n’y connait rien. Je me serais trompé en confondant la catégorie A et la catégorie B.

Des critiques alors qu’il y a tant à construire !

De même on reproche des termes qui ne sont pas de tradition armurière. On n’aime pas le ton rédactionnel et l’article est passé au crible à tel point que l’on fait de la sémantique.
Je me suis contenté de faire du "journalisme" pour rendre compte de ce que j’ai entendu et qui est annoncé pour se retrouver dans les textes règlementaires à l’étude. Je remplis ainsi mon devoir d’information. Et c’est bien ce type d’information qu’attendent de moi les lecteurs de la Gazette des armes. Habituellement ceux qui n’aiment pas mes articles ne les lisent pas, c’est tellement plus simple que de vouloir en dégouter les autres.
Les termes repris dans mon article sont ceux de l’administration, ils figureront probablement dans les décrets et arrêtés. Qu’y puis-je ? Je ne peux pas les modifier sans tronquer l’information.

Il vaut mieux rire des propos "décalés" qui figurent sur ce forum, sinon il y aurait de quoi en décourager plus d’un. Malgré tout, je pense qu’il faut faire quand même une petite mise au point :
Vous vous doutez bien que les décrets et arrêtés sont en cours d’étude. Mais fort de l’expérience de février-mars 2011 où Internet avait véhiculé des informations pas forcément juste, l’administration souhaite travailler dans la quiétude, loin du feu des projecteurs d’Internet et d’un "café du commerce" tapageur. Nous n’avons que le choix de respecter cette exigence.
Néanmoins, j’avais fais cet article à la suite d’une réunion qui s’est tenue le 8 novembre dernier à St Etienne avec les fabricants, importateurs, grossistes et armuriers détaillants. Les participants étant une cinquantaine, l’information diffusée devenait alors publique. De cette façon je ne trahissais rien, tout en informant les amateurs qui ont "soif" de "savoir à l’avance". Si mes détracteurs avaient participé à cette réunion, il auraient aussi pu entendre les mêmes éléments et en faire le même compte rendu.

Je ne dirais plus rien !

Mais il faut croire que c’était une erreur de rendre publiques ces informations, vu les "vagues" sur les forums qu’elles ont déclenchée.
Désormais je ne dirai plus rien tant que les textes officiels ne seront pas définitifs.
Cela d’autant plus que j’ai à traiter plusieurs "dossiers" importants pour les amateurs d’armes et qu’il n’est guère productif de perdre son temps en vains débats.


[1Pour ceux qui n’auraient pas accès, voici le texte en PDF