Guillaume Charvet

lundi 13 janvier 2020

Guillaume Charvet est un jeune armurier à Éguilles avec le magasin Armexpress à proximité d’Aix en Provence. Il fourmille d’idées modernes et de dynamisme, c’est un peu l’avenir de la profession d’armurier qui est un peu vieillissante.

Alors qu’il n’y avait ni chasseur, ni tireur dans sa famille, depuis sa plus tendre enfance, il est fasciné par les aspects historiques et techniques des armes. Il s’attache à la mécanique, au bois ou encore aux gravures dont il perçoit tous les angles d’approches qui lui semblent infinies.
Lecteur assidu des catalogues du hussard qu’il conserve encore jalousement ! A été tellement imprégné par l’arme, qu’il a choisi d’en faire son métier en passant le diplôme d’armurier à Saint Étienne, d’ailleurs, c’était bien la première fois qu’il était le premier de la classe !
Embauché comme vendeur dans une grande armurerie du sud de la France, il a souhaité rapidement se mettre à son compte. Durant son BTS commercial, il travaillait en même temps au rayon chasse de Décathlon. En parallèle, il était déjà à la tête de sa première armurerie en faisant des réparations dans sa chambre chez ses parents. Il passait tous ses week-ends à exposer dans les bourses aux armes de sa région.
Il avait reçu sa première autorisation armurière, et lors des contrôles de gendarmerie, les autorités étaient stupéfaites de voir des armes à côté du lit.

JPEG - 1.1 Mo
Bourse aux armes d’Aix en Provence, septembre 2007.

Après, il s’est installé dans un premier petit local, puis un deuxième plus grand, puis un troisième puis un quatrième. Cela pour en arriver aujourd’hui à un complexe de presque 1000 m2 pour toutes les armes et leurs accessoires, ainsi qu’un stand de tir à 25 mètres de 9 postes avec ramènes cibles, bref une armurerie ultra moderne.

PNG - 652.2 ko

Bien que satisfait de cette évolution, il regrette cependant aujourd’hui de consacrer plus de temps à l’administration et la gestion d’entreprise qu’à sa passion originelle : les armes. Qu’il est loin le bon vieux temps des bourses aux armes ! Aujourd’hui c’est plutôt Finiada, RGA, SCA et autres déclarations d’armes pour les particuliers.
Mais il a gardé complètement intacte sa passion qui reste imprégnée à jamais et regarde toujours avec des yeux d’enfant une superbe arme.
En reconnaissance de ses qualités, il est régulièrement consulté par les autorités pour donner son avis sur le classement de diverses armes.