Un chasseur peut-il régler sa carabine dans un stand FFTir ?

mardi 5 mars 2019, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Question

Un président de club de tir a-t-il le droit d’accueillir un chasseur, titulaire de son permis de chasser, dans son club de tir ?

Réponse

Dès lors que le chasseur est en règle avec son permis de chasser validé, il a le droit au transport de son arme et à son port en action de chasse.
Du fait qu’il est propriétaire de son arme avec justificatif, il a donc un titre légal. Ce ne serait pas un tir d’initiation.

Rien dans le CSI n’empêche de recevoir un chasseur dans ces conditions.

Dans un club de tir, le président fait (en principe) ce qu’il veut, mais ne doit pas faire n’importe quoi, votre question est donc une bonne question. ll faut remplir trois conditions :

  • que cela soit prévu par le règlement intérieur, à défaut qu’il y ait une réunion du bureau directeur qui autorise l’accueil de chasseurs dans des conditions spécifiques. Par exemple pendant la fermeture du club ou que le club est presque vide.
  • que le chasseur soit assuré. Son assurance de chasseur ne fonctionne uniquement qu’en action de chasse, pas dans le cadre d’un stand de tir. L’assurance de la FFTir n’est valable que pour les licenciés. Lorsque le chasseur valide annuellement son permis dans sa fédération départementale, elle lui propose une assurance facultative. Le chasseur peut fort bien souscrire auprès de son propre assureur. Il faudra alors bien lire les exclusions dans les conditions générales. Eventuellement, le chasseur pourra demander une extension de garantie. Souvent les assureurs font cela gratuitement ou ne demandent que quelques euros. Les dégâts et accidents corporels que le chasseur pourrait causer doivent être couvert aussi bien pour les tiers que pour lui-même. L’assurance est importante, car il y a toujours un risque. A titre d’exemple, un chasseur s’est cassé la clavicule et démonté l’épaule avec le tir « mal épaulé » d’une carabine en calibre 300 Win Mag. Le président du club d’accueil doit vérifier que le chasseur est bien assuré, avec un document probant, une vague réponse verbale ne semble pas suffisante.
  • que les installations techniques puissent permettre le tir tant pour la distance de tir que la sécurité des ricochets ou la solidité des portes cibles. Le tir avec des carabine de chasse calibre 7X64, 300 WM etc... devrait être effectué dans des lignes aménagées de manière à ce que la sécurité des autres tireurs ne soit pas menacée.