Article paru dans la GA n° 465 de juin 2014

Le stand du Bataillon de Joinville écrasé par le béton !

samedi 15 mars 2014, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

JPEG - 37.3 ko
Entrée de l’EIS de Fontainebleau Avon, à cheval sur les deux communes. L’ironie de l’histoire veut que le jour ou la « commission ad hoc » a décidé de la fermeture du stand, les tireurs qui défendaient les couleurs de L’EIS aux championnats de France de fin juin 2011 on remporté une dizaine de médailles au 10 mètres. Lorsqu’ils sont revenus pour déposer leurs médaille au stand, celui-ci était fermé parce que : "pas aux normes des lieux recevant du public !"

Nous apprenons que le groupe Vinci vient de racheter le terrain ou était implanté le CSEI Fontainebleau implanté dans l’Ecole Interarmées des sports au Camp Guynemer. C’est là que pendant un grand nombre d’années, s’entraînait le fleuron de l’armée Française : le Bataillon de Joinville.

Le groupe de bétonneur a prévu de conserver soigneusement certaines installations sportives, d’en reconstruire d’autre, mais rien n’est prévu pour le stand de tir

Il se pourrait bien que le tir ne soit pas bien vu par les autorités locales. Il est vrai que personne ne veut mettre la main à la poche pour mettre ces vieilles installations aux normes actuelles. Les pas de tir de 10, 25 et 50 mètres sont en cours de destruction. « Il a été demandé » aux responsables club de sauver, ce qui pouvait être utile.

Mais aussi, il existait un superbe stand à 200 mètres qui permettait de tirer en toute sécurité. Dernier cris, il avait même des écrans vidéo pour visualiser l’emplacement des impacts sur les cibles. Il avait été utilisé du temps du bataillon de Joinville et par le 120ème régiment du train. Comme il avait été question un moment d’y construire un hôpital pour remplacer celui de Fontainebleau, bien que ce projet ait été abandonné, le stand a été abandonné pour le tir.

JPEG - 64.8 ko
Souvenir de la splendeur.

Aujourd’hui il est en train d’être vandalisé par des voyou : tag, vols de cuivre, incendie partiel des locaux. Cette situation rend encore plus onéreuse une possible réhabilitation.

JPEG - 19.5 ko
saison 2007/2008, CSEIS Tir : Charlène Clédière championne de France pistolet 10 m.

Pourtant ce ne sont pas les bonnes volontés qui manquent : les 140 adhérents du club sont prêts à donner de leur temps et investir pour « leur stand ». Il leur suffirait d’un coup de pouce et d’un peu de bonne volonté. Des politiques se disent prêts à le réhabiliter.
Pourvu que ce ne soit pas des promesses électorales. Etonnant pour une telle installation pleine de nuisances : bruit, pollution etc…