Accueil > Accueil > Feuilleton FFTir

Feuilleton FFTir

jeudi 15 avril 2010

Lors du dernier championnat de France de tir à Montluçon, de nombreux arbitres bénévoles ont déploré que le nouveau président se soit attribué un véhicule personnel pour 1100 € mensuel à la charge de la fédération, et que du coup le secrétaire général s’est fait également attribuer un véhicule pour 850 € mensuel, hiérarchie oblige ! Il faut savoir que les arbitres dévoués à la fédération ne reçoivent que de faibles remboursements de frais de route. D’où leur irritation.

La FFTir avait dépensé 12000 € (et non 11000 € comme annoncé précédemment) contre la présence possible des Air-softer pour louer les services d’une société de protection. Pour se justifier le président Germont explique dans une mise au point que si des troubles avait eu lieu, cela aurait coûté 65000 € à la fédération pour reporter l’assemblée. De leur côté, les Air-softers affirment qu’ils n’ont jamais eu l’intention de troubler l’AGE de la FFTir, et que le président Germont a refusé de leur parler au téléphone : " Je ne parle pas à ces gens là ! ".
La mission qui avait été donné aux « Gardes du Corps » était en réalité de « contrôler l’Assemblée Générale Extraordinaire » au cas ou il y aurait eu des manifestations interne lors de l’adoption de la modification des statuts. Comme cette modification a été rejetée à 55 %, la crainte de désordre s’est avérée vaine. Dans ce cas, ces agents de sécurité, méritent–il les 1500 € par jour et par personne prix de leur présence ?