Facebook censure l’histoire

jeudi 15 novembre 2018, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Tout le monde sait que Facebook censure la nudité, la violence, les fake news etc…. Pour cela le réseau social utilise un algorithme qui supprime tout ce qui lui semble déraper. C’est ainsi qu’il supprime inexorablement les groupes qui montrent des armes, même historiques.

PNG - 207.6 ko
Sur l’écran du bas on voit un Air Soft dans son emballage. Ouah, c’est politiquement incorrect pour FB.

Mais voilà de nombreux groupes d’histoire se voient aujourd’hui censurés. La faute : publier des photos d’armes blanches ou d’armes à feu, qu’elles proviennent de leur propre collection d’archives.

PNG - 65.6 ko
Malgré la suppression des photos, FB persiste.

Tout a commencé avec un groupe d’air soft. Après un avertissement de FB, le groupe bloque trois jours pour être fermé définitivement ensuite. Puis ensuite ce sont les groupes de reconstitutions qui sont impactés. Ce sont leurs photos d’armes qui déplaisent à FB et rapidement les groupes sont fermés définitivement, sans la possibilité de les rouvrir.

PNG - 235.6 ko
Ce groupe axé sur la guerre de 14/18 a été supprimé et les photos n’ont pas plu à FB ;

Après un avertissement et un blocage de trois jours, l’administrateur d’un groupe épure en supprimant toutes les photos qui auraient pu déplaire à FB. Il demande alors à FB un diagnostic qui, pour toute réponse, désactive définitivement le groupe.
Pourtant en juillet 2018, on apprenait que Facebook tâtonnais toujours. Il faut croire que maintenant le régime de la dictature de la pensée s’attaque aux hobbies.
Collectionneurs vous n’avez qu’à changer de sujet et vous soumettre. A moins que vous ne préfériez coiffer le réseau social d’un gilet jaune pour protester contre le négationnisme de l’histoire ?

PNG - 147.7 ko
La photo du logo qui déplait à FB.

Mais le fléau ne s’arrête pas là : il y a des armuriers agréés qui montrent des vidéos d’essai d’armes qui se font censurer comme « portant de véritables armes ». Impossible de rediriger vers son site et de proposer des offres sur FB. Un « follower » collabo fait des ravages dans notre petit monde. A moins que cela ne soit simplement que de la jalousie entre groupes, dans ce cas, le délateur ne ferait que scier la branche sur laquelle il est assis...