Accueil > Armes et collectionneurs > Le tir aux armes règlementaires : TAR > Le tir aux armes règlementaires

Le tir aux armes règlementaires

Convention FFTIR-UNOR-FNASOR pour la discipline de tir

samedi 4 avril 2009, par UFA

C’est en 2005 que le TAR est né officiellement sous l’impulsion de Michel BATONNEAU, Président de la FFTIR à l’époque, Jean-Jacques GUIBBERT, Président de l’Union Nationale des Officiers de Réserve (UNOR), et Jean BISCH, Président de la Fédération Nationale des Associations de Sous-Officiers de Réserve (FNASOR).

Quelques jours plus tôt, Madame ALLIOT MARIE, Ministre de la Défense avait accordé son haut patronage dans les termes suivants : Votre projet a retenu toute mon attention en raison, notamment, de l’intérêt qu’il représente pour le développement de l’esprit de défense, et j’ai le plaisir de vous accorder mon haut patronage pour ce championnat qui s’inscrit dans la tradition républicaine et devrait contribuer à resserrer les liens entre la Nation et ses forces armées. C’est donc bien volontiers que je souscris à votre proposition d’un Trophée du Ministre de la Défense qui récompensera le meilleur tireur de cette discipline.

JPEG - 10 ko
Le TAR
Moyen de donner une vie pacifique et sportive aux armes de l’Histoire

Aussi, Michel BATONNEAU, nouveau Président de la FFTIR, a tenu à remercier et à féliciter tous les acteurs qui ont permis la création de cette nouvelle discipline de tir et en tout premier lieu, Georges DURAND, son véritable promoteur en sa double qualité de Colonel de Réserve et dirigeant de notre Fédération. Il a également associé Pierre LEWIT, Président de la Commission des disciplines nouvelles, et tous les membres de la commission technique créée à cet effet dont le Capitaine BERGARA, Directeur des Ecoles de tir militaire, la DTN, et en particulier Alain JOLY, les responsables de tir de l’UNOR et de la FNASOR, Paul CHOUTEAU et Yvon ROUSSEL. Enfin les secrétaires nationaux de ces deux mouvements, Patrice FICHET et Philippe RICARD.

Georges DURAND a alors indiqué qu’une première étape avait été franchie par la mise en place de cette nouvelle discipline de tir qui reprend pour l’essentiel les compétitions qui existaient à la fin du 19ème siècle et qui sont à l’origine de l’Union des Sociétés de Tir de France et par voie de conséquence de la Fédération Française de Tir.
Il a précisé que la deuxième étape consiste aujourd’hui à réussir sur le terrain, c’est-à-dire, à promouvoir l’encadrement nécessaire avec tous nos partenaires de l’UNOR et de la FNASOR, à susciter l’enthousiasme nécessaire pour attirer de nouveaux tireurs sportifs, en particulier des jeunes et des femmes, qu’il conviendra alors de soutenir et d’aider dans une compétition qui se veut populaire, c’est-à-dire, ouverte à toutes et à tous.

Dès lors, un programme de formations, d’initiations, d’activités et de compétitions a été immédiatement mis en place. Quelques jours après, lors de l’organisation des championnats de France au Stand de Tir de VERSAILLES les 23 et 24 juin 2005, ont été organisés, devant les personnalités invitées, les tirs suivants :
- Trophée de la FFTIR à la carabine réglementaire 22 LR pour les moins de 25 ans,
- Trophée des cadres de réserve (officiers et sous-officiers) au fusil et au pistolet par une sélection de binômes composés d’un réserviste et d’un jeune tirant avec la même arme et dont les résultats seront additionnés,
- Trophée du Ministre de la Défense tiré par une sélection de 20 tireurs comprenant des jeunes, des femmes, un étranger, etc., avec les armes fournies par le ministère de la Défense.

Aussi, lors de l’assemblée générale de la FFTIR, Georges DURAND a tout naturellement été désigné comme responsable national du Tir aux Armes Réglementaires.
Pour tout renseignements, consulter le site dédié au TAR ;

Imprimer cet article

Imprimer