Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > Autorisations, déclarations, franchissement des frontières, etc... > Passage des frontières > Transporter des armes blanches vers une bourse aux armes espagnole

Passage d’une frontière

Transporter des armes blanches vers une bourse aux armes espagnole

mardi 30 octobre 2018, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Question :

Je veux aller exposer en Espagne pour présenter sabres, baïonnettes, poignards et autres armes blanches.
Que dois-je faire pour être en règle tant avec les autorités françaises et espagnoles que leurs douanes respectives ?

Réponse :

Les sabres, épées, baïonnettes et couteaux ne sont pas des armes blanches au sens de la règlementation. Donc, ce sont des objets « communs » ne souffrant d’aucune règlementation si ce n’est une conduite de « bon sens ».
Par contre, les poignards sont des armes de catégorie D §a) et à ce titre leur transport doit être effectué avec des motifs légitimes. L’article R315-3 du CSI précise que la « La justification de la participation à une reconstitution historique ou une manifestation culturelle à caractère historique ou commémoratif constitue un motif légitime de transport [...] »

Quoi qu’il en soit, nous conseillons de voyager avec une feuille de route. Sur ce document ; il est bon de mettre l’inventaire des objets transportés. Mais aussi tous les détails du transport : la date du départ, le bureau de douane traversé, l’endroit de l’arrivée. Joindre une invitation à l’exposition, ou une simple publicité. Bref, tous ces détails ne peuvent que justifier de la légitimité du transport.

Les armes blanches en Espagne :
Sont interdites les cannes épées et les couteaux à cran d’arrêt.

Bon voyage.

Imprimer cet article

Imprimer