Accueil > Accueil > Questions sur le classement dans l’une des 4 catégories > Comment classer une reproduction de Gatling

Comment classer une reproduction de Gatling

jeudi 26 avril 2018, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Tout le long de l’année, nous avons des correspondants qui nous soumettent des cas pratiques sur le classement de « moutons à cinq pattes » qu’ils ont trouvés.
A quelques jours près, ce sont des mitrailleuses Gatling à percussion annulaire qui nous ont été présentées, l’une en 22 LR, l’autre en 9 mm.

PNG - 243.5 ko
Gatling en 22 LR faite aux USA.
Bien que d’une taille réduite sous forme de maquette, le fait qu’elle tire des munitions à étuis métalliques entraîne un classement en catégorie C (photos Michael Cenker).

Les canons tournent sous l’action d’une manivelle, les deux exemplaires comportent 8 canons qui sont alimentés par des chargeurs sur le dessus, les munitions tombent par gravité.

Quel classement pour une Gatling ?

Les Gatling du XIXe siècle étaient des mitrailleuses mécaniques. C’est à dire qu’il fallait une action manuelle (tourner une manivelle à la main et à un rythme régulier) pour que le tir puisse s’effectuer à raison de 1 coup par canon. Ce type d’arme ne répond donc aucunement à la définition que notre réglementation donne d’une arme automatique : "Toute arme, qui après chaque coup tiré se recharge automatiquement et qui peut, par une seule pression sur la détente, lâcher une rafale de plusieurs coups" [1]. Les brevets déposés entre 1862 et 1872 permettent de classer les originaux de cette mitrailleuse en catégorie D2§e) : armes avant 1900.

Dans les deux cas, il s’agit de reproductions fabriquées artisanalement.
La réponse se trouve dans les textes : pour qu’une réplique soit classée en catégorie D2 §f), elle doit reproduire des armes originales antérieures à 1900 (aspect extérieur et principe de fonctionnement). Elle doit utiliser des munitions chargées à la poudre noire et balle plomb. Et ne doit pas utiliser de munitions à étuis métalliques.

JPEG - 55.7 ko
Gatling en 9 mm annulaire.

Dans le cas présent, seule la première condition (date antérieure à 1900) est remplie. Ces reproductions de Gatling utilisent des munitions qui ont un autre propulseur que la poudre noire et elles sont à étuis métalliques.
Donc il s’agit de reproduction à classer en catégorie C 1° §b).


[1Article R311-1 §6 du Code de la Sécurité Intérieure.

Imprimer cet article

Imprimer