Accueil > Armes et collectionneurs > La vie des collectionneurs. > Ne vous comportez pas comme un "Lampion".

Le savoir vivre du collectionneur

Ne vous comportez pas comme un "Lampion".

vendredi 23 mars 2018, par Erwan

Chacun connaît ce personnage vulgaire, hâbleur et sans-gêne, créé par le dessinateur belge Hergé dans « l’affaire tournesol ». Séraphin Lampion est l’archétype du casse-pieds et de l’importun. Sans avoir été invité, il arrive avec toute sa tribu, s’installe, s’incruste et saoule son hôte de monologues totalement creux et de plaisanteries bon marché dont il est le seul à rire ! Sans même y penser, beaucoup d’entre nous se comportent parfois eux aussi « comme des Lampions », lorsqu’ils sont invités par un ami collectionneur.

Pour éviter de vous identifier à ce triste personnage, il y a des règles à observer absolument :

-  première règle : venez seul ! Le collectionneur qui vous a invité souhaite vous rencontrer pour vous montrer certaines de ses pièces et éventuellement parler de votre commune passion. Il n’a aucun désir de faire la connaissance de votre épouse, de vos enfants ou de vos amis, dont il n’a que faire et dont la présence imprévue ne manquera pas de l’indisposer. En outre, ouvrir sa collection à qui que ce soit est une preuve de confiance : votre hôte n’a aucune envie que vos enfants aillent raconter à l’école que chez monsieur X, « il y a des pièces remplies d’armes jusqu’au plafond », pas plus qu’il ne souhaite que votre épouse aille faire part de sa visite à ses amies. Si vous souhaitez venir accompagné, demandez auparavant l’accord de la personne qui a accepté de vous accueillir, mais mieux encore : évitez de faire ce genre de requête ! Évitez aussi absolument de venir avec un ami que votre hôte n’a nullement prévu d’accueillir : sa collection n’est pas un musée que l’on vient visiter pour passer le temps !

PNG - 374.3 ko
Ne soyez pas le personnage encombrant que l’on a hâte
de voir partir !

- seconde règle  : sachez partir ! Votre conversation est sans aucun doute passionnante, mais considérez que sauf exception, au bout de deux ou trois heures, vous aurez suffisamment abusé du temps de votre hôte et que ce dernier n’a pas forcément le désir d’écouter encore pendant des heures vos monologues et vos « histoires de chasse ».

- troisième règle : soyez discret ! Ne posez pas vos doigts sur tout ce qui attire votre regard, attendez que votre hôte vous propose de prendre la pièce en main. Si vous avez un doute sur l’authenticité d’une pièce, gardez-le pour vous et surtout, une fois que vous aurez quitté vôtre hôte soyez muet comme une tombe : ses secrets ne sont pas les vôtres et c’est un très mauvais service à lui rendre que de faire savoir qu’il a des armes chez lui !

- quatrième règle : ne rendez visite à un autre collectionneur qu’après vous être assuré qu’il était disposé à vous recevoir. C’est d’ailleurs une règle de savoir vivre fondamentale en société, qui dépasse le simple cadre de notre passion ! Rien n’est plus insupportable que les gens qui débarquent chez vous sans s’être annoncés auparavant : vous n’êtes pas à leur disposition !

Imprimer cet article

Imprimer