Accueil > Accueil > Widget > Le Salon d’Aix n’a pas eu lieu en 2018

Salon de l’Arme Ancienne de chasse & de collection.

Le Salon d’Aix n’a pas eu lieu en 2018

lundi 30 avril 2018, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA (publié initialement le 1er juillet 2017)

En 2018, comme en 2017, le Salon d’Aix-en-Provence ne s’est pas tenu pas en raison du manque de participation.
En effet, les organisateurs n’avaient pas souhaité organiser un Salon médiocre et ont préféré annuler cette manifestation. Beaucoup d’entre vous l’ont regretté et beaucoup de visiteurs ont également exprimé leur déception.

Pour faire un Salon à la hauteur de ce que nous avons toujours connu, il faut un nombre suffisant d’exposants.

Renaud et Robert Dagorne tiennent à vous remercier encore une fois, sincèrement et chaleureusement, de lui avoir fait confiance pendant 37 ans.


Ce que nous avions écrit le : 14 juillet 2017

Nous apprenons que le 38e salon de l’arme ancienne à Aix en Provence ne se tiendra pas, cette année. Le monde de l’arme ancienne et des antiquités en général est victime de la crise et les exposants ne se sont pas pressés pour venir exposer leurs trésors à Aix.

Il est vrai que le 21ème siècle a vu les habitudes des collectionneurs complètement changer. D’abord il y a eu une explosion du nombre des bourses. A l’époque de la création du salon par Robert Dagorne et Jean-Jacques Buigné, en 1980, il y avait une vingtaine de bourses ou salons par an. Actuellement, les 350 bourses ou salons recensés annuellement, éparpillent l’intérêt des exposants et des visiteurs. Mais il y a également les transactions par Internet qui permettent à l’acheteur, non seulement d’avoir un immense choix, mais aussi de comparer les prix à l’échelle mondiale. Ainsi le jeune collectionneur du 21ème siècle est connecté, pourquoi se déplacer ? Et le collectionneur senior a déjà tout dans sa collection et, comme les pièces rares le sont encore plus aujourd’hui, il a arrêté depuis longtemps de poursuivre ses chimères.

Un lieu de convivialité

Mais une bourse ou un Salon, c’est également une occasion de rencontre avec des vendeurs et d’autre collectionneurs et c’est aussi l’opportunité de découvrir quasiment à portée de main, des pièces parfois uniques qu’on ne reverra jamais ailleurs. En résumé, c’est la différence entre le réel et le virtuel !
Espérons que le sort qui touche le salon d’Aix en Provence ne sera pas le précurseur d’une disparition en série de ce type de manifestation ! Cette situation attristera de nombreux collectionneurs fidèles de cette belle manifestation qui en près de quarante ans, leur aura laissé de nombreux souvenirs !

JPEG - 101.7 ko
Robert et Renaud Dagorne ont toujours formé une équipe formidable pour porter très haut le salon. Les élus sont fidèles depuis 37 ans.

Un challenge

Il faut reconnaître que jusqu’au bout, Renaud Dagorne s’est démené de façon magnifique pour garder au salon un haut niveau de qualité. Il est vrai qu’il bénéficiait des précieux conseils de son père et du soutien de la mairie d’Aix en Provence. Nous tirons sincèrement un grand coup de chapeau à Renaud pour son dévouement.
Renaud Dagorne et son père sont quand même en train de réfléchir pour les années à venir, sur une nouvelle formule pour redynamiser le Salon d’Aix. Ils ne manqueront pas de nous tenir informé.

JPEG - 18.3 ko
Avec son espace prestige des salons et son coin bourse aux armes, Aix avait un beau pouvoir attractif.
Communication de Renaud Dagorne :

"Chers exposants,

Cette année, je me vois contraint d’annuler le salon de l’arme ancienne d’Aix-en- Provence. En effet, le manque de participation des marchands fait que je ne peux tenir le Salon. Comme vous le savez, avec mon père, Robert Dagorne, nous avons toujours fait en sorte qu’à Aix, chacun (exposants, visiteurs, acheteurs, organisateur) trouvent sa place et ce manque de participation ne permet pas d’organiser un salon digne de ce nom et à la hauteur de ce que vous avez toujours connu. Cela aboutirait à un échec certain.

Toutefois, le salon d’Aix n’est pas définitivement enterré et nous sommes en train de réfléchir à une formule qui relanceral’attrait du Salon d’Aix.

Je tiens à vous remercier sincèrement et chaleureusement de m’avoir fait confiance pendant 38 ans et je ne manquerai pas de vous tenir informé des dispositions que je prendrai pour les années à venir.

Bien cordialement"

Imprimer cet article

Imprimer